GNA Ghana resolving EU threats over illegal fishing APS LE PROJET ’’PERMETTRE LA VENTE CROISSANTE DE FOYERS AMÉLIORÉS’’ LANCÉ À KAOLACK APS UN PROJET PROMOUVANT UNE « CUISINE RESPECTUEUSE DU CLIMAT » PRÉSENTÉ À TAMBACOUNDA GNA GOIL’s 52nd AGM slated for June 24 APS COSAFA CUP : LE SÉNÉGAL DANS LA POULE DU ZIMBABWE, DU MOZAMBIQUE ET DE LA NAMIBIE APS VERS UNE RÉFORME AUTORISANT LA DOUBLE NATIONALITÉ EN MAURITANIE APS LES ARTISTES LOCAUX À L’HONNEUR À LA 2E ÉDITION DU SALON « DAKAR MUSIC EXPO » ANP COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES APS MODE ALTERNATIF DE CUISSON : VERS LA VENTE DE PRÈS DE 800.000 FOYERS AMÉLIORÉS APS LA COSAFA CUP PERMETTRA D’AVOIR ’’UNE COMPÉTITION DANS LES JAMBES’’ (DTN)

Les conditions de vie et de travail des travailleurs de la CBT au cœur du congrès ordinaire de l’Osytra-CBT


  7 Août      14        Emploi (291),

   

Porto-Novo, 07 Août (ABP) – L’organisation syndicale des travailleurs de la compagnie béninoise des textiles (OSYTRA-CBT) affiliée à la confédération des organisations syndicales indépendantes du Bénin (COSI-BENIN) a tenu jeudi à Lokossa sa première assemblée générale ordinaire pour définir une synergie d’action syndicale à la CBT en vue de la satisfaction de leurs revendications.

Pour le secrétaire général de l’Osytra-CBT, Abdou Rakib Yaya, ce premier congrès ordinaire vise à analyser les conditions de vie et de travail des travailleurs de la compagnie béninoise des textiles afin d’obtenir une convention collective qui prendra en compte une grande partie de leurs préoccupations.

A l’en croire, ce congrès qui se tient dans un contexte international marqué par une crise multidimensionnelle du système capitaliste impérialiste qui se manifeste sur tous les continents à travers les réformes néolibérales et liberticides où il est constaté que la bourgeoisie dans les différents pays a choisi de faire supporter ses conséquences par les travailleurs et les peuples, est plus que jamais l’occasion de s’organiser par une synergie d’action syndicale à la CBT pour la satisfaction de leurs revendications.
Représentant le secrétaire général de la COSI-Bénin, Pierre Gniton a attiré l’attention des congressistes sur l’importance du dialogue social qui, dit-il, « est un outil pour le développement ».

Le syndicat, fait-il savoir, n’est ni une structure de guerre ou de décision mais plutôt une structure pour le dialogue social. Il a souhaité que la synergie d’action syndicale voulue à la CBT soit effective, les représentants des différentes confédérations doivent s’entendre parce que, souligne-t-il, « il n’y a pas de différence entre les travailleurs de la CSA, de la COSI, de la CGTB ou de la CNSTB ».

Il a pour finir encourager les congressistes à œuvrer pour l’amélioration de leurs conditions sociales.

Dans la même catégorie