MAP Le Rwanda adopte des mesures strictes pour contrer une troisième vague de Covid-19 MAP Le Niger et le Nigeria confrontés à une « crise nutritionnelle majeure » chez les enfants (MSF) MAP Elections en Ethiopie : fermeture des bureaux de vote (Conseil national électoral) MAP Rabat abrite l’exposition « Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc », une première en Afrique et dans le monde arabe MAP La CAF veut rendre le football africain plus compétitif (Président) APS SÉNOBA : LES POPULATIONS DÉPLORENT LE MANQUE D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ GNA Infant jaundice: what public needs to know and do? GNA Kenyan MP commends Ghana’s COVID testing speed GNA World Refugee Day: Ghana’s refugee population stands at 14,000 GNA 94 per cent of children fear unemployment in future

Les droits civiques et le leadership féminin au centre d’une formation des femmes à Abomey


  28 Septembre      47        LeaderShip Feminin (321),

   

Porto-Novo, 28 sept. 2018 (ABP) – Un séminaire de formation initié par l’union des femmes amazones pour la démocratie et le développement UFADD-ONG, avec l’appui de la fondation Hanns Seidel, sur les notions de citoyenneté, le leadership féminin, a réuni mercredi et jeudi à Abomey, une cinquantaine de femmes des groupements et coopératives.

L’objectif de cette formation, selon la coordinatrice de l’UFADD, Pulchérie Totin, est d’amener les femmes participantes à briser les chaines de l’ignorance, et participer pleinement au développement de leurs localités.

Pour y arriver, trois thèmes ont été développés à savoir, Les droits et devoirs du citoyen en démocratie, le rôle de la femme dans le processus de la décentralisation et le développement local et le pouvoir économique de la femme.

La particularité de ce séminaire de formation, est que l’UFADD a renoué cette fois avec la formation classique des autres membres des cinquante-cinq groupements qui la composent, et qui sont laissées pour compte depuis plusieurs années, dans le processus de vulgarisation de l’union.

C’est donc opérant le choix d’un niveau équitable de connaissances sur les notions civiques et le leadership féminin, que l’UFADD a organisé cette séance de formation en faveur de cette catégories de femmes, autrefois délaissées, au profit d’un autre groupe formé, appelé femmes agents vulgarisateurs (FAV), chargées d’animer le programme école de formation itinérante (EFI) dans les localités.

Aussi, la coordinatrice de l’UFADD, a insisté sur la nécessité pour ces femmes de s’acquitter des impôts et taxes qui leur incombent notamment dans les marchés, pour permettre aux décideurs politiques locaux, d’avoir les moyens de développement.

Au terme de cette séance, les femmes participantes ont pris l’engagement de restituer au sein de leurs groupements respectifs, les connaissances acquises au cours de cette formation.

Dans la même catégorie