MAP Le Rwanda adopte des mesures strictes pour contrer une troisième vague de Covid-19 MAP Le Niger et le Nigeria confrontés à une « crise nutritionnelle majeure » chez les enfants (MSF) MAP Elections en Ethiopie : fermeture des bureaux de vote (Conseil national électoral) MAP Rabat abrite l’exposition « Delacroix, souvenirs d’un voyage au Maroc », une première en Afrique et dans le monde arabe MAP La CAF veut rendre le football africain plus compétitif (Président) APS SÉNOBA : LES POPULATIONS DÉPLORENT LE MANQUE D’EAU ET D’ÉLECTRICITÉ GNA Infant jaundice: what public needs to know and do? GNA Kenyan MP commends Ghana’s COVID testing speed GNA World Refugee Day: Ghana’s refugee population stands at 14,000 GNA 94 per cent of children fear unemployment in future

Les femmes africaines réunies en Afrique du Sud pour relever les défis de leur épanouissement


Kinshasa, 06 novembre 2019 (ACP).- Plus de mille femmes venues de divers pays africain se réunissent depuis lundi à Johannesburg, en Afrique du Sud pour réfléchir sur les défis à relever pour leur épanouissement et à renforcer leurs réseaux tant au niveau national, régional que continental, a-t-on appris mercredi du cabinet de la ministre du Genre, Famille et Enfant.
Ces assises de 7 jours, axées sur le thème « La voix et le pouvoir des femmes en tant qu’actrices de changement » et à laquelle prend part une forte délégation de la société civile congolaise, constitue un temps fort destiné à l’obtention d’une voix unie des femmes sur des questions continentales et à l’identification des obstacles à la mise en œuvre des programmes pour la promotion des droits de la gente  féminine.
L’administratrice de la Fondation sud-africaine dénommée « Zanele Mbeki », Modjanku Gumbi a, dans son mot d’ouverture, appelé les femmes à lutter contre la famine, la pauvreté, la discrimination, le gaspillage et d’autres limites qui gênent la promotion du genre.
Elle a, en outre,  recommandé aux femmes de collaborer avec les gouvernements de leurs pays respectifs pour que leurs droits deviennent une réalité, ainsi que de veiller à la mise en œuvre des recommandations de Beijing.
La responsable d’une structure sud-africaine de prise en charge des femmes violées, Bunie Matlanyane Sexwale a, pour sa part, invité les femmes à toujours se relever après des épreuves et avancer pour changer la donne. « Cessons de nous victimiser, renaissons pour nous engager ensembles », a-t-elle martelé.
Organisés par la Fondation « Zanele Mbeki », ces travaux tenu dans le cadre du Forum « African women in dialogue (AFWID/2019), prévoient plusieurs sous-thèmes notamment « Femmes, paix et sécurité » ; « Femmes et droits fonciers » ; « Le savoir autochtone africain » ; « La musique comme élément de cohésion sociale » et tant d’autres.
ACP /Kayu/May

Dans la même catégorie