ANP Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage s’enquiert de la situation pastorale dans le Nord-Tahoua AGP Guinée : 172199 candidats affrontent les épreuves du Brevet d’Etudes de Premier Cycle AGP GUINÉE/MÉDIA : DEUX COMMISSAIRES DE LA HAC SUSPENDUS POUR FAUTE LOURDE (COMMUNIQUÉ) AGP Guinée/Tribunal Militaire : 10 ans de prison requis contre le Général SadibaKoulibaly AGP Guinée/Collectivité :Les 356 communes rurale et urbaine du pays dotées en équipements informatiques par l’ANAFIC ANG Telecomunicações/Ministro diz que o projeto do Cabo submarino “Amilcar Cabral” vai reforçar a integração da Guiné Bissau ao mundo global ANG Saúde Pública/”As doações de sangue não satisfazem as necessidades da Guiné-Bissau”, diz Bacar Mané ANP Hadj 2024 : Plus de 3300 invités du Roi dont un journaliste de l’ANP AIP La Journée africaine des frontières, facteur de cohésion sociale (ONG Coginta) AIP Signature d’une convention pour le financement des PME et start-ups

Les femmes entrepreneures initiées aux métiers du numérique


  28 Mars      34        Entreprenariat (270), formation (464),

 

BRAZZAVILLE, 28 MARS (ACI) – La session de formation des femmes de la Fédération des organisations des femmes entrepreneures (Fofe) du Congo, des associations et des Ong partenaires aux métiers du numérique a été ouverte le 27 mars à Brazzaville par le directeur de cabinet du ministre en charge de l’Economie numérique, M. Jean Marie Nianga, afin d’aider les membres de ces organisations à s’arrimer à l’ère du numérique.

Organisée par la Fofe Congo, cette formation s’inscrite dans le cadre de la commémoration de la Journée internationale des droits des femmes, célébrée cette année sur le thème «Pour un monde digital inclusif : innovation et technologies pour l’égalité des sexes».

Pour M. Nianga, il est désormais clair, qu’à travers cette session de formation aux métiers du numérique, la Fofe s’est résolument inscrite dans l’exercice du pouvoir transformateur des technologies numériques, pour permettre aux femmes entrepreneures d’échanger à travers leurs sites web afin de se coaliser et de promouvoir le changement nécessaire à leur cause.

Durant trois jours, ces femmes vont suivre une formation dans le domaine de l’e-commerce, l’e-business et du webmaster pour acquérir des outils adéquats susceptibles de les aider à se démarquer des autres en ce qui concerne la vente en ligne, à faire connaître leurs activités et surtout à avoir une bonne référence dans le village planétaire, a dit la présidente de la Fofe au Congo, Mme Carine Ibombo.

Pour ce faire, cette fédération a voulu impérativement commencer son plan d’action par cette formation en e-commerce, en e-business et en webmaster pour permettre aux femmes d’être bien outillées, avec un savoir-faire effectif et une tête bien pleine sur le business en ligne, a poursuivi la présidente de cette organisation.

Selon elle, cette formation va également permettre aux femmes entrepreneures d’être autonomes et d’économiser, en termes de ressources humaines. Prenant l’exemple de son parcours, Mme Ibombo a souhaité que les femmes de la Fofe soient aussi polyvalentes et incontournables dans le domaine du numérique.

Outre cette formation, les femmes de cette fédération ont suivi la présentation du site web de la Fofe et les différentes plateformes numériques, faite par l’expert en langage Html et en informatique de gestion, M. Jeancy Christ Ngoyo Lando. De l’avis de ce dernier, ce site est une boutique multi services, mise à la disposition des associations de la Fofe Congo, qui va donner la possibilité aux usagers de commander les produits ou les articles en ligne.

La Fofe est une organisation dont les membres sont les femmes des associations. Au Congo, elle est composée de 10 associations et de trois Ong. Elle a plusieurs objectifs, entre autres contribuer à l’amélioration de la gouvernance dans la gestion durable des projets dans l’entrepreneuriat et dans l’échange des expériences et travailler en synergie avec les différents acteurs.

De même, elle aide à assurer le relai dans la continuité des actions d’éclosion et de gestion durable des entreprises féminines en Afrique centrale. Cette fédération, a-t-on indiqué, est prête à accueillir de nouvelles adhésions.

Dans la même catégorie