MAP Mali : plusieurs terroristes tués dans le nord-ouest du pays (armée) MAP Sénégal: Tenue mardi du Dialogue national sur la réforme et la modernisation de la justice ANP 49ème édition de la coupe nationale : L’AS FAN surclasse l’AS GNN au quart de finale sur le score de 2 buts à 1 MAP Maroc : la BAD approuve la nouvelle stratégie-pays 2024-2029 MAP La participation électorale, un autre enjeu pour les élections sud-africaines MAP Football/Ligue 1: Teungueth FC sacré champion du Sénégal pour la deuxième fois MAP Un gouvernement national de coalition en Afrique du Sud ? MAP Afrique du Sud: la crise de l’insécurité alimentaire continue de s’aggraver (Agence) APS SENEGAL-POESIE / ‘’Parlons poésie’’ : le poète Ousmane Tall surpris et joyeux de remporter le Prix Ibrahima Sall AIP REVUE DE PRESSE : L’hommage rendu à Bédié et son dernier voyage à Daoukro font la Une des journaux

Les institutions chargées de l’organisation des élections s’approprient le code électoral


  25 Janvier      110        Médias (2883), revue de presse (625),

 

Porto-Novo, 25 Janv. 2019(ABP) – La politique, la gouvernance et le sport constituent les principaux sujets développés par les parutions parvenues à la rédaction de l’ABP ce vendredi.
Pour une bonne conduite des prochaines opérations électorales, la Cour Constitutionnelle a organisé un séminaire d’appropriation de l’ensemble des lois électorales. C’est le quotidien de service public « La Nation » qui donne l’information en précisant que c’est la loi 2018-31 portant code électoral en république du Bénin qui a fait l’objet des débats.
Abordant le même sujet, « Le Matinal » fait savoir qu’en plus des sages de la Cour Constitutionnelle à ce séminaire, les membres de la Céna, du Cos-Lépi et de la Cour Suprême étaient aussi présents pour saisir le sens des dispositions du code électoral en lien avec la charte des partis politiques. Pour Joseph Djogbénou, président de la Cour Constitutionnelle, ce séminaire va permettre d’avoir une compréhension raisonnable des dispositions contenues dans le code électoral ajoute le journal.
« La presse du jour », sous un autre angle, informe que le président Patrice Talon ne fera pas de cadeau en ce qui concerne le quitus fiscal pour les élections législatives de 2019, mentionnant qu’à voir les réformes engagées par le chef de l’Etat sur le système partisan, il n’y aura plus de place pour les politiciens en conflit avec le fisc. Selon le journal, ceux qui ne veulent pas rester sur le carreau et qui ont compris la détermination du chef de l’Etat auraient déjà tout mis en œuvre pour s’acquitter de leurs devoirs fiscaux. Toujours au sujet des élections législatives prochaines, « Le Matinal » informe que l’ancien président de la république Boni Yayi est déjà en campagne précoce.
« L’autre quotidien », pour sa part, nous apprend que la plateforme électorale des organisations de la société civile, face au constat de violation flagrante par certains acteurs du processus électoral, met en garde contre ces pratiques qui vicient le déroulement correct d’une élection. Elle rappelle que les pratiques publicitaires à caractère commercial, l’offre de tissus, de tee-shirt, de stylos et autres constitue une violation de l’article 63 de la loi n°2018-31 du 9 octobre 2018 portant code électoral au Bénin.
« Création d’entreprise au Bénin : La procédure de déclaration d’existence simplifiée », rapporte « La Nation », qui souligne c’est par note circulaire n°154/MEF/DC/SGM/DGI/CSC en date du 23 janvier 2019 que le ministre en charge de l’économie et des finances Romuald Wadagni a procédé à la surpression de la déclaration d’existence au niveau des centres des impôts. En prenant cette décision, le journal estime que le ministre met fin à l’un des casse-têtes des jeunes créateurs d’entreprises.
« Matin Libre » informe que le mandat de l’actuelle équipe dirigeante de la CCIB est arrivé à terme ce 24 janvier à zéro heure ; mais au lieu d’enclencher le processus conduisant aux élections consulaires, le gouvernement décide de placer la chambre de commerce et d’industrie sous administration provisoire.
Au plan sportif, « Le Matinal » informe que le Bénin est sanctionné financièrement par la Confédération africaine de football suite aux incidents intervenus lors de la réception de l’Algérie en octobre dernier. Selon le journal, cette sanction est prononcée par rapport au comportement des spectateurs à l’endroit du corps arbitral. « Matin Libre » dans le même registre souligne que c’est une double sanction; l’une financière pour le match contre l’Algérie en octobre dernier et l’interdiction par l’Ufoa au Bénin de participer à toutes compétitions qu’elle organisera les deux prochaines années dans la catégorie de U20.
ABP/AM/TIE

Dans la même catégorie