ANP Report au Niger de la date des examens du BEPC, session 2021, au 6 juillet au lieu du 22 juin 2021 APS CORONAVIRUS : CIRCULATION DES VARIANTS, PASTEUR EXHORTE AU ’’RESPECT STRICT DES MESURES BARRIÈRES’’ APS KANEL : MACKY SALL LANCE DES TRAVAUX ET INAUGURE DES INFRASTRUCTURES DE DÉSENCLAVEMENT APS FOYERS AMÉLIORÉS : UN PROJET CIBLE 878 VILLAGES À DIOURBEL NAN WHO says 146m Africans die yearly from tobacco-related diseases NAN FAO reiterates support to FG’s efforts to tackle food insecurity ACP Première aide humanitaire d’urgence de 500.000 euros de la France aux populations sinistrées de Goma ACP 150.000 USD de la Corée pour permettre au PAM de fournir une aide alimentaire aux sinistrés de Goma ACP La VPM Eve Bazaiba prend part au Panel de haut niveau de la 14ème édition des Journées européennes du développement AIP Des échauffourées entre des partisans de Laurent Gbagbo et des contre-manifestants à Yopougon

LES MEMEBRES DU BUREAU DE LA FEDERATION TOGOLAISE DE MUSIQUE PRESENTES AU MINISTRE EGBETONYO


  7 Août      35        Musique (285),

   

Lomé – Le bureau de la Fédération togolaise de musique (FTM) a été présenté au ministre de la Culture, du Tourisme et des Loisirs, Kossivi Egbetonyo le vendredi 7 août à Lomé.
Composé de 13 membres et présidé par Dassanou Ariel, ce bureau est élu pour un mandant de trois ans renouvelable. Il a pour mission de rassembler tout le monde pour avoir une fédération forte qui puisse valablement défendre les intérêts des artistes locaux. Il lui revient aussi d’œuvrer pour assainir le secteur et relancer la culture.
Le ministre a indiqué qu’il y a neuf mois que les instructions ont été données pour la création de cette fédération. Pour lui, il fallait cette fédération pour offrir au gouvernement un interlocuteur responsable. « Faites tout pour faire adhérer et fédérer tout le monde pour le rayonnement de la musique au Togo », a souhaité le ministre. Pour lui, la création de cette organisation n’est pas une fin en soi, mais pour sortir la musique de ses difficultés. Ceci permettra à cette fédération de bénéficier du soutien des partenaires. Par ailleurs, M. Egbetonyo s’est réjoui de la mise en place de cette fédération et a remercié les uns et les autres pour les efforts consentis.
D’après le président de la FTM, Dassanou Ariel, depuis fort longtemps le Togo a toujours aspiré avoir une fédération pour être en phase avec le contexte de la sous-région et sur le plan international. Il a précisé que plusieurs initiatives ont eu lieu mais malheureusement elles n’ont jamais abouti, mais par la force des choses cette fédération est née. Il a indiqué qu’en terme de défis, il sera question de faire l’état des lieux de la culture togolaise pour que chaque corporation puisse identifier clairement ses difficultés et besoins en vue de définir une stratégie commune. « Nous allons travailler avec toutes les corporations et associations pour porter très haut les couleurs de la culture togolaise », a-t-il laissé entendre.
M. Dassanou a souligné que son bureau travaillera en symbiose avec le ministère en charge de la culture puisque leurs stratégies et objectifs s’inscrivent dans l’orientation de la politique culturelle de Togo.

Dans la même catégorie