APS VERS LA MISE EN PLACE D’UN CENTRE AÉRÉ ET D’UN HÔPITAL DE L’UMEFP APS SRAJ : LE SÉNÉGAL VEUT S’APPUYER SUR « L’ENCADREMENT » ET LA « BONNE APS LE PAIS PRÉSENTÉ AU COURS D’UN CDD À NIORO ACP Ministère du Budget : deux grandes performances à l’actif de Pierre Kangudia ACP Deux millions des tonnes des frets par an attendues du trafic entre le pont Kinshasa-Brazzaville d’ici à 2025 ACP L’ouvrage « Plaidoyer pour la bonne gouvernance et le développement » porté sur les fonts baptismaux APS KAOLACK : DES PROJETS POUR 144 MILLIARDS DE FCFA ENTRE 2012 ET 2018 APS PÊCHE ARTISANALE : UNE ACADÉMIE POUR RENFORCER LES RELATIONS AVEC LE MONDE DE LA RECHERCHE APS SITUATION ALIMENTAIRE : AUCUN DÉPARTEMENT N’EST EN PHASE DE CRISE, SELON LE SE/CNSA ACP Déploiement des Kits électoraux de la CENI au Kwango et au Kwilu

Système d’information sur les marchés: Les prix des céréales demeurent stables au Niger


  15 Août      40        Agriculture (2588),

   

Niamey, 15 août (ANP)- la situation sur les marchés céréaliers du Niger se caractérise au cours de la semaine du mercredi 1er au mardi 7 Aout 2018, par une légère diminution de 1% des prix du mil et du mais pendant que ceux du sorgho et du riz restent stables, selon le bulletin du système d’information sur les marchés agricoles (SIMA).

Cette évolution des prix des céréales peut essentiellement s’expliquer par la baisse de la demande sur les marchés en raison de la rentrée de certains produits agricoles dans les ménages des zones de production du pays, peut-on lire dans le bulletin.
Comparés à la même semaine de l’année de 2017, les prix moyens des céréales présentent les variations ci-après : +1% pour le riz importé, -9% pour le mais, -17% pour le mil et -20% pour le sorgho, note-t-on.

Les prix moyens de ces produits par rapport à la moyenne des cinq dernières années (2013/2017) à la même période les variations suivantes : le sorgho (-9%), le mais (-3%), le riz importé (-5%) et le mil (-6%).

Le mil, l’une des principales denrées consommée au Niger, le sac de 100 kg est vendu en moyenne à 24 000 Francs CFA, toutefois il est négocié à Gaya dans le sud du pays à 18 000 Francs CFA contre 30 000 Francs CFA sur le marché de Gotheye (Ouest), le prix le plus élevé sur le plan national .

Le prix du sac de 100 kg de sorgho est quant à lui resté stable. Il se vend à plus de 21 000 Francs.

Le bulletin relève que le prix plafond du mais est enregistré à Agadès soit 26 000 Francs CFA tandis que le plancher à 15 000 Francs CFA est relevé à Gaya.

Le prix moyen du sac de 50 kg de riz connait lui également une stabilité il oscille entre 18 000 Francs sur les marchés de Tchintabaraden (Nord) et 23 000 CFA à N’guiguimi dans l’extrême EST du pays.
Le bulletin d’information sur les marchés est une publication périodique dressant la situation des prix des céréales de consommation courante.

Le pays est actuellement en période de soudure (juin-septembre) pendant laquelle les populations sont confrontées à la flambée de prix de céréales.

Dans la même catégorie