AIP Côte d’Ivoire/ La construction de la quatrième école primaire de Bobi (Séguéla) bientôt achevée AIP Côte d’Ivoire/ La CIE offre des vivres et non vivres à un orphelinat de Bouaké AIP Côte d’Ivoire/ Un prêtre tué dans un braquage sur l’axe Abengourou-Agnibilékrou MAP Les provinces du Sud du Maroc connaissent un développement exponentiel (directeur de think tank vietnamien) AIB Simon Compaoré conseille Sidwaya de fidéliser son lectorat AIB Location d’un bâtiment à 4 millions FCFA pour son ministère : Simon Compaoré dément à nouveau AIP Côte d’Ivoire/ La Drenetfp de Korhogo à l’heure de examens blancs régionaux AIP Côte d’Ivoire/ Deux quartiers de Tiassalé bientôt connectés au réseau électrique AIP Interview/ Jean-Marie Somet (DG de Côte d’Ivoire Tourisme) : «Le SITA, la Côte d’Ivoire y gagne énormément » ANP Huit (8) personnes tuées par des bandits armés dans trois villages de la Région de Tillabéry (Presse)

LES RESULTATS DE L’ETUDE DE BASE DU PROGRAMME « LEARNING THROUGH PLAY (LTP) » RESTITUES A KARA


  21 Août      45        Société (37520),

   

Kara, le 21 août (ATOP) – Les partenaires et les représentants des groupes cibles notamment les chefs cantons, les comités villageois de développement, les acteurs éducatifs des préfectures de Bassar et Doufelgou ont pris part du 17 au 19 août à Kara, à un atelier de restitution des résultats de l’étude de base du programme « Learning Through Play (LTP) » ou « apprendre en jouant ».
Initiée par l’ONG Bornfonden, avec l’appui technique du centre Hincks Dellcrest, l’atelier a permis de présenter aux participants les résultats de l’étude de base conduite dans certaines communautés cibles sur les connaissances, attitudes, pratiques et perspectives socioculturelles en matière d’éducation parentale. Il s’est aussi agi de recueillir des contributions et propositions des partenaires et des groupes cibles à prendre en compte lors de la mise en œuvre du programme.
Les participants ont pris connaissance du programme « Learning Through Play » et du rapport de l’étude de base du programme pour établir des indicateurs pour le suivi-évaluation. Ils ont identifié des stratégies ainsi que des activités qui répondent aux besoins et réalités des acteurs communautaires en matière de promotion de l’apprentissage par les jeux et en matière de mobilisation communautaire.
Selon les rapports de ladite étude, 97% des enseignants et 84% des parents estiment que les jeux sont importants pour le développement de l’enfant mais notent cependant que les parents utilisent beaucoup plus les jouets importés que ceux fabriqués à partir des matériaux locaux. Pour une éducation parentale par les jeux, des recommandations ont été faites à l’endroit des parents, des structures communautaires, des éducateurs ainsi qu’à l’Etat.
A l’ouverture des travaux, le directeur régional de l’éducation de la Kara, Kodjo Gnonegué a félicité l’ONG Bornfonden pour son programme qui est une forme d’éducation parentale prenant en compte tous les aspects du développement de l’enfant. Il a indiqué que le jeu est le meilleur moyen d’aider les enfants à apprendre à manipuler et à explorer du matériel de façon active. C’est pourquoi, il a exhorté les parents et éducateurs de consacrer leur temps à la petite enfance afin de promouvoir au sein de la famille et de la communauté des attitudes et des comportements positifs en faveur d’un développement global et harmonieux de l’enfant.
Le conseiller au programme Education au bureau national de Bornfonden, M. Kanfor-Lare Nambor, a précisé que le LTP est un programme d’éducation parentale développé par le centre Hincks-Dellcrest en partenariat avec le service de santé publique de Toronto au Canada, qui s’adresse aux parents et éducateurs du préscolaire sur la protection et l’éducation de l’enfant à l’âge de 6 ans. Il a expliqué que dans le but d’apporter sa contribution à la stratégie nationale de développement de la petite enfance, Bornefonden entend expérimenter ce programme qui permet de promouvoir l’éducation de la petite enfance à travers les jeux.
En prélude au démarrage effectif du programme, une étude de base a été conduite dans les cantons de Kabou, Bassar, Alloun, Kadjalla et Doufelgou pour déterminer les indicateurs de base relatifs aux connaissances, attitudes, habitudes et pratiques des parents et intervenants dans ce domaine, a-t-il conclu. ATOP/AEM/SAS

Dans la même catégorie