MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

LES TECHNOLOGIES AGRICOLES SENSIBLES AU CLIMAT APPLICABLE AU GOMBO, MANIOC ET PIMENTS PAR PROFIT IDENTIFIEES


  26 Juin      6        Agriculture (4216),

 

Kpalimé, 26 juin (ATOP) – Les techniciens agricoles, des ONG membres du consortium PROFIT, de l’ITRA et de l’ICAT, de la direction de l’environnement et des personnes ressources préalablement identifiées, ont pris part, les 25 et 26 juin à Kpalimé, à un atelier d’identification des techniques et technologies sensibles aux changements climatiques dans la production des filières horticoles.
Initié par le ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et du Développement rural, à travers la direction de la semence et plants, l’atelier a reçu le soutien financier du département de l’agriculture des États-Unis d’Amérique (USDA)/Food for Progress. Il intervient dans le cadre du projet Promotion des Filières horticoles au Togo (PROFIT).
L’objectif est de dresser le répertoire des technologies et techniques d’une agriculture intelligente au climat en vue d’identifier les technologies pertinentes et accessibles aux producteurs de gombo, de piments et de manioc et susceptibles de déterminer les semences appropriées aux changements climatiques, les techniques culturales à mettre en place, les moyens pratiques simples à développer pour avoir la maîtrise de l’eau, à gérer l’eau naturelle pour produire toute l’année. Il s’agit aussi d’identifier des techniques/technologies devant favoriser une meilleure production, transformation, conservation et commercialisation de ces produits au profit des producteurs.
Les participants, repartis en groupe, ont analysé 17 technologies pour voir si elles sont bien connues par les paysans.
A terme, les participants doivent élaborer des modules de formation autour des technologies identifiées ceci pour former les acteurs agricoles pour la production, la transformation et l’emballage des produits par les bénéficiaires du projet.
Le directeur adjoint du PROFIT, Boabekoa Guidan a invité les participants à s’investir pour identifier les technologies sensibles aux changements climatiques, que ce soit en matière de production et de transformation. Il leur a demandé de se concentrer pour sortir des technologies palpables et exploitables pour la communauté. M. Boabekoa a convié les parties prenantes, notamment les acteurs à s’approprient le projet après sa mise en œuvre.
Pour rappel, le projet PROFIT est mis en œuvre par Lutheran World Relief (LWR) et ses partenaires (GRED, ODIAE, RAFIA, OADEL et CRS). Il vise à renforcer la production, la transformation et la commercialisation des produits tels que le piment, le gombo et le manioc au Togo pour une période de cinq ans, allant de septembre 2023 à septembre 2028

Dans la même catégorie