MAP Rwanda: les listes des candidats à la Présidentielle et aux législatives dévoilées ATOP Le plan de développement communal de la municipalité de kpélé 2 validé ATOP Assoli : tabaski / des sachets de viande distribue à 1260 démunis AIP Un nouveau corridor logistique Europe-Afrique bientôt ouvert pour offrir des opportunités commerciales aux entreprises ivoiriennes AIP La MUGEF-CI et les directeurs des établissements publics hospitaliers s’accordent pour une meilleure prise en charge des mutualistes ANP Niamey : Le lendemain de la fête de Tabaski ou jour du partage et de solidarité entre les musulmans MAP L’UA condamne fermement les attaques de civils par les ADF à Béni et Lubéro dans la Province du Nord Kivu en RDC APS Les Sénégalais invités à maintenir les villes et les campagnes propres APS L’ambassadeur du Maroc au Sénégal salue le message de paix du chef de l’Etat APS Le Président Bassirou Diomaye Faye se réjouit du climat de paix et de concorde

L’État invité à accompagner les familles des migrants disparus


  29 Novembre      48        Migration (557),

 

Dakar, 29 nov (APS) – La présidente de la Croix-Rouge sénégalaise (CRS) a invité, mardi, à Dakar, l’Etat à accompagner les familles des migrants disparus.

‘’L’État doit connaître les problèmes auxquels sont confrontés ces familles », a t-elle déclaré. Mme Bâ s’entretenait avec des journalistes en marge d’une table-ronde sur la thématique des migrants portés disparus.

Selon elle, le chef de l’État sénégalais, par ailleurs président en exercice de l’Union africaine (UA) doit ‘’porter ce plaidoyer au niveau le plus élevé en Afrique parce que ce n’est pas seulement le Sénégal qui est confronté à ces problèmes’’.

‘’Tous les pays africains connaissent ce problème (…) nous voulons que les effets négatifs de ce phénomène soit atténué’’, a t-elle plaidé.

A travers le programme d’accompagnement des familles des migrants (FMD) mis en place par la Croix-Rouge sénégalaise, les personnes disparues et leurs familles vont pouvoir bénéficier d’un soutien psychosocial et socio-économique.

‘’Nous leur faisons un suivi psychosocial pour avoir des informations concernant leurs motivations, leurs difficultés rencontrées en cours de route. C’est comme ça qu’on fait pour les remettre dans la société », a fait savoir Mme Bâ..

‘’En plus de cela, nous leur soutenons financièrement et actuellement 600 familles soit 1300 personnes ont reçu des financements pour mener des activités génératrices de revenus’’, a t-elle ajouté.

La cheffe de la Délégation régionale du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à Dakar Valentina Bernasconi, la Coordinatrice de la protection du CICR Simona Ferrara, entre autres personnalités, ont pris part à cette table-ronde. »

Dans la même catégorie