MAP Dakhla: Appel à renforcer la dynamique de l’innovation en Afrique face aux crises mondiales APS Le président Sall préconise un programme de réhabilitation des anciens établissements scolaires publics APS Le Parlement de la CEDEAO veut que justice soit rendue à Amy Ndiaye Gniby APS Violences faites aux femmes : Macky Sall prône « l’application de toutes les mesures prises, depuis 2012 » APS Macky Sall réclame une application rigoureuse du contrôle de légalité des actes des collectivités territoriales APS MTN : 37 districts ciblés pour une distribution de masse de médicaments APS La dernière borne de la frontière terrestre sénégalo-malienne posée MAP Compétences en Afrique: Nécessité d’une approche tournée vers l’avenir (Oxford Economics) MAP Dakhla: Réélection de Driss Guerraoui à la tête du FAAIE MAP Rwanda: la ministre de l’Environnement souligne l’importance de l’économie circulaire

Levée de rideaux sur la 29ème édition des Jcc à Tunis


  5 Novembre      40        Arts & Cultures (2356), Cinéma (292), Monde (622),

   

Porto-Novo, 05 Nov 2018. (ABP) – Le directeur général des Journées cinématographiques de Carthage (Jcc) Néjib Ayed, a officiellement renvoyé les différents acteurs du cinéma, ainsi que les cinéphiles dans les salles de projection des films, samedi, dans la salle « Théâtre de l’opéra » de la cité de la culture de Tunis, lors de la cérémonie d’ouverture de cette grande messe du 07ème art en présence de plusieurs invités.
« Confirmation de la vocation africaine et arabe et un meilleur équilibre entre l’Afrique et les pays arabes en termes de films et d’invités.  Confirmation de la volonté d’être un festival du Sud, un forum tricontinental avec l’Afrique, l’Asie, l’Amérique Latine et un zeste méditerranéen ». Tels sont entre autres les fondamentaux autour desquels, le comité d’organisation des Jcc, entend recentrer les manifestations socioculturelles de l’édition 2018.
Outre ces points importants, Néjib Ayed a également insisté sur l’approfondissement de l’option créative, cinéphilique, le renforcement de la plateforme professionnelle des Jcc,  la poursuite de la politique de décentralisation des Jcc, et enfin, les Jcc dans six (6) unités carcérales sur tout le pays.
L’aspect festif et populaire des Jcc, selon ses propos, est important et le festival reste incontestablement la plus grande fête du pays, la seule qui transforme le visage de Tunis en drainant un public incroyable et bon enfant avec plus de 200.000 spectateurs dans les salles et plus de 2 millions de personnes dans l’hypercentre de Tunis.
Durant les huit (08) jours des festivités, plus de 200 films seront projetés, dans toutes les sections confondues à savoir : compétition  de longs métrages et courts métrages de fiction, compétition de longs métrages et courts métrages documentaires,  compétition première œuvre  de fiction/documentaire, compétition de longs métrages de fiction, compétition de courts métrages de fiction, compétition de longs métrages documentaires et enfin, compétition de courts métrages documentaires.
ABP/RAD/CG

Dans la même catégorie