GNA Four arrested over attacks on motorists APS A PODOR, MACKY SALL VANTE LE PROGRAMME DE RÉALISATION D’INFRASTRUCTURES APS LES RÉFORMES SONT NÉCESSAIRES POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES CITOYENS (MINISTRE) APS LE SUTELEC DÉPLORE LA ‘’NON IMPLICATION’’ DES PARTENAIRES SOCIAUX À L’ÉLABORATION DU CODE DE L’ÉLECTRICITÉ APS VERS UNE AUGMENTATION DES EMBLAVAGES POUR ATTEINDRE L’AUTOSUFFISANCE EN RIZ GNA GIPC urged to package investment prospects in Ahafo Region AIP Le retour du président Gbagbo doit être un moment de paix pour Gagnoa, selon le président de la FPU GNA Trader jailed eight years for child stealing AIP Investiture du président du COSIM : Le Président Alassane Ouattara exhorte à la promotion d’un islam d’amour AIP Côte d’Ivoire : Le projet de production intensive de maïs hybrides lancé à Bondoukou

Levée de rideaux sur la 29ème édition des Jcc à Tunis


  5 Novembre      32        Arts & Cultures (1636), Cinéma (185), Monde (449),

   

Porto-Novo, 05 Nov 2018. (ABP) – Le directeur général des Journées cinématographiques de Carthage (Jcc) Néjib Ayed, a officiellement renvoyé les différents acteurs du cinéma, ainsi que les cinéphiles dans les salles de projection des films, samedi, dans la salle « Théâtre de l’opéra » de la cité de la culture de Tunis, lors de la cérémonie d’ouverture de cette grande messe du 07ème art en présence de plusieurs invités.
« Confirmation de la vocation africaine et arabe et un meilleur équilibre entre l’Afrique et les pays arabes en termes de films et d’invités.  Confirmation de la volonté d’être un festival du Sud, un forum tricontinental avec l’Afrique, l’Asie, l’Amérique Latine et un zeste méditerranéen ». Tels sont entre autres les fondamentaux autour desquels, le comité d’organisation des Jcc, entend recentrer les manifestations socioculturelles de l’édition 2018.
Outre ces points importants, Néjib Ayed a également insisté sur l’approfondissement de l’option créative, cinéphilique, le renforcement de la plateforme professionnelle des Jcc,  la poursuite de la politique de décentralisation des Jcc, et enfin, les Jcc dans six (6) unités carcérales sur tout le pays.
L’aspect festif et populaire des Jcc, selon ses propos, est important et le festival reste incontestablement la plus grande fête du pays, la seule qui transforme le visage de Tunis en drainant un public incroyable et bon enfant avec plus de 200.000 spectateurs dans les salles et plus de 2 millions de personnes dans l’hypercentre de Tunis.
Durant les huit (08) jours des festivités, plus de 200 films seront projetés, dans toutes les sections confondues à savoir : compétition  de longs métrages et courts métrages de fiction, compétition de longs métrages et courts métrages documentaires,  compétition première œuvre  de fiction/documentaire, compétition de longs métrages de fiction, compétition de courts métrages de fiction, compétition de longs métrages documentaires et enfin, compétition de courts métrages documentaires.
ABP/RAD/CG

Dans la même catégorie