ANGOP La FILDA/2024 va mettre en exergue la production agricole familiale ANGOP L’Angola et la Namibie réfléchissent sur la réduction de la bureaucratie pour des questions de santé ANGOP L’OMS réitère son soutien à la promotion des soins de santé primaires en Angola MAP La MAP et ITALPRESS renforcent leur coopération médiatique MAP Accra : Début de la 45ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA avec la participation du Maroc MAP Côte d’Ivoire : appel à une intensification de la lutte contre la criminalité forestière APS Courses hippiques : le président du CNG de Matam passe en revue les difficultés du secteur AIB Bogandé : Les populations réaffirment leur soutien à la Transition et plaident pour plus de sécurité AIB Ganzourgou/Assainissement : La population mobilisée pour une opération de curage de caniveaux à Zorgho AIB Burkina : le gouvernement veut produire de l’engrais à hauteur de 15 milliards FCFA pour améliorer la production agricole

L’impact de la tuberculose reste « préoccupant » au Cameroun


  24 Mars      62        Santé (15597),

 

Yaoundé, 24/03/2023 (MAP) – Le Cameroun « reste dans une situation préoccupante par certains aspects » en rapport avec la tuberculose, a déclaré jeudi le ministre camerounais de la Santé publique, Manaouda Malachie.

Au cours d’un point de presse à la veille de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose, le ministre camerounais a indiqué que l’incidence de la maladie, estimée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), est actuellement de l’ordre de 164 nouveaux cas pour 100.000 habitants avec une moyenne en valeur absolue de 45.000 nouveaux cas attendus, la mortalité autour des malades étant pour sa part de 30 pour 100.000 habitants.

En 2022, a-t-il précisé, le Programme national de lutte contre la tuberculose (PNLT) a notifié 25.286 cas, toutes formes confondues avec 5,3% des cas chez les enfants.

Par ailleurs, la co-infection tuberculose-VIH/Sida, en baisse par rapport à 2021, est de l’ordre de 18%, avec 98% des patients co-infectés mis sous antirétroviraux (ARV).

Au plan des défis à relever, M. Malachie a relevé la sous notification des cas de tuberculose, toutes formes confondues, soulignant la nécessité de renforcer la maintenance des outils diagnostiques des laboratoires et la mise en place d’un bon système de transport des échantillons.

Le ministre camerounais a également mis en avant l’importance d’une mobilisation conséquente des fonds alloués à la lutte contre la tuberculose.

Dans la même catégorie