MAP SM le Roi adresse un discours à la Nation à l’occasion du 22ème anniversaire de la Fête du Trône (Texte intégral) GNA Sandema Hospital holds staff durbar GNA COVID-19; Group commends Health Minister’s efforts in fighting the pandemic AGP COVID-19: Don’t deny non-masked patients health care-Medical Officer AGP Kindia-Examen du CEE: 12554 candidats dont 5683 filles répartis dans 42 centres AGP Matam-Examen du CEE : 5.835 candidats dont 3122 filles répartis dans 13 centres AGP Gueckédou-Administration : Passation de service entre les sous-préfets sortant et entrant de Koundou Léngo Bèngou AGP Mamou-Education : 14 458 candidats à l’examen de fin d’étude élémentaire  dont 7 012 filles dans la région AGP Boké-Education : 12.620 candidats dont 5.749 filles au compte du CEE AGP Matoto-Education : Lancement des épreuves de l’Examen d’entrée en 7eme année session 2021

L’importance des huiles essentielles pour les firmes internationales, selon le ministre Kalumba


  10 Décembre      19        Economie (12710),

   

Kinshasa, 10 décembre 2020(ACP).-Le ministre des Petites et moyennes entreprises et artisanat (PMEA), Justin Kalumba Muana Ngongo a indiqué mercredi que  les huiles essentielles sont plus utilisées dans les grandes firmes internationales pour le fonctionnement de l’aéronautique civile et militaire, dans les pharmacies spécialisées, les cosmétiques et dans les parfums hauts de gamme, au cours d’une conférence tenue à Kinshasa sur l’implantation des incubateurs d’extraction des huiles essentielles en République Démocratique du Congo( RDC).

Le ministre Kalumba a relevé que l’aménagement des huiles essentielles va concourir à la diversification de la croissance économique, dans un monde de plus en plus compétitif en plus des minerais longtemps considérés comme le moteur de croissance de l’économie nationale.

« Mon ministère par le biais de son organe technique, l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises du Congo (OPEC), se propose de mettre les bouchées doubles pour la matérialisation du programme d’implantation des incubateurs des PME congolaises », a –t-il fait savoir.

Cette implantation, a-t-il précisé, a pour but de favoriser la création des PME compétitives, capables de contribuer de manière significative à la formation du produit intérieur brut, à la création d’emplois et à l’accroissement de revenus des ménages.

Le ministre Kalumba a fait savoir en plus que cette conférence traduit la volonté du gouvernement de mener des réformes approfondies et stratégiques dans les différents secteurs économiques.
C’est dans ce cadre qu’il a rappelé l’engagement du gouvernement à travers le programme quinquennal 2018- 2023, consistant à promouvoir l’émergence d’une classe moyenne d’opérateurs économiques congolais, capables d’exercer le leadership dans la production et la distribution des richesses nationales.

OPEC invité à élaborer le projet

Le ministre Kalumba a invité, à cet effet, l’OPEC, les experts de la primature et du ministère des PME à élaborer un plan de mise en œuvre du projet d’implantation de l’incubateur en RDC.

L’accord de partenariat étant signé entre la RDC et la RSA, il est question maintenant de la matérialisation du projet, a-t-il souligné. L’étape suivante consistera à se déployer dans certaines des provinces pour expérimenter les actions, notamment dans le Haut Katanga, le Tshuapa, à Kisangani, Kindu et au Kwilu avec l’enveloppe disponible pour booster les PME en RDC.

L’appui à ce secteur soutient la croissance économique et diminue le taux de chômage au pays, a conclu le ministre.

Dans la même catégorie