AIP Le ministre Laurent Tchagba en Italie à Rome pour la 27ème session du COFO et la 9ème semaine mondiale des forêts AIB Namentenga : Le haut-commissaire constate la dégradation du radié du barrage de Boulsa AIB Burkina/FSP : La douane mobilise plus de 7 milliards FCFA au premier semestre de l’année 2024 MAP Le Nigeria inflige au groupe Meta 220 millions de dollars d’amende pour violations de la protection des données personnelles (communiqué) AIB Burkina/Terrorisme : Le Premier ministre Kyelem charge l’Allemagne et la France MAP Cameroun : deux civils tués par Boko Haram dans l’Extrême-Nord AIB Garango/Religion: Des populations sollicitent les faveurs de la colline sacrée Boulgou AIB Paix et cohésion sociale : Les Sahéliens prennent langue à travers un colloque régional à Dori APS SENEGAL-MONDE-MEDIAS / Forum des médias de Susha : la détection des fausses informations et la lutte contre la désinformation au menu des échanges APS AFRIQUE-MONDE-CLIMAT / COP 29 : plusieurs chefs d’Etat africains attendus à Baku (Ilham Aliyev)

L’Initiative Royale Afrique/Atlantique présentée au Parlement panafricain


  27 Juin      7        Société (45949),

 

Johannesburg, 27/06/2024 -(MAP)- L’Initiative Afrique/Atlantique, lancée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été présentée, jeudi à Johannesburg, au Parlement Panafricain (PAP) à l’occasion de la réunion de la Commission du Commerce, des Douanes et de l’Immigration de l’institution législative panafricaine.

La présentation, effectuée par Mme Hanaa Benkhair, membre de la Chambre des Conseillers, sous le thème «L’Initiative marocaine pour l’Afrique Atlantique et les pays du sahel : Une opportunité pour le continent», a retenu l’attention des afro-députés, réunis dans le cadre de la 3ème session ordinaire de la 6ème législature du PAP, qui se tient du 24 juin au 05 juillet au siège de l’institution à Midrand, en Afrique du Sud.

Mme Benkhair a d’emblée souligné que cette initiative stratégique a été lancée par le Maroc pour renforcer la coopération, la stabilité et le développement économique dans la région de l’Afrique Atlantique.

«L’initiative offre une véritable opportunité pour l’ensemble des pays africains, puisqu’elle a un grand impact positif sur de nombreux secteurs et activités», s’est-elle enorgueillie. Et d’expliquer qu’il s’agit notamment, de la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECAF), à travers l’amélioration des mécanismes logistiques facilitant les échanges entre les pays africains et de la croissance économique, qui verra une augmentation moyenne annuelle des investissements étrangers directs de plus de 5%.

L’initiative royale devra également permettre la mise en place de chaînes de valeur continentales et d’écosystèmes industriels, favorisant ainsi une coopération africaine basée sur les principes du co-développement, l’essor des échanges commerciaux entre les pays africains et le reste du monde, ainsi que le partage du savoir et l’échange des meilleures pratiques entre les pays du continent, dans le but d’optimiser l’efficacité logistique et commerciale, soutient-elle.

La conseillère parlementaire marocaine et membre du Parlement Panafricain a, de même, souligné que cette importante initiative permettra d’accroitre les flux d’exploitation des ports de l’espace maritime de l’Afrique atlantique, surtout avec le développement des connectivités par les routes et les chemins de fer entre les pays non côtiers, en plus de développer des industries de haute valeur ajoutée dans les pays de la région.

La région de l’Afrique Atlantique est cruciale pour le commerce mondial, englobant 23 nations avec un poids économique et démographique significatif, note-t-elle, relevant que les ports comme Tanger, Dakhla, Lagos, Dakar, Luanda et Cape Town sont essentiels pour le commerce international, augmentant la compétitivité régionale et l’attractivité économique.

Les débats ayant suivi la présentation de cette importante initiative marocaine ont permis de dégager et d’adopter plusieurs recommandations portant, notamment, sur la création d’un Groupe de travail parlementaire sur l’Initiative de SM le Roi Mohammed VI pour l’Afrique Atlantique et les pays du Sahel, l’organisation en novembre 2024 d’une visite au Maroc, ainsi que d’une conférence sur «L’Afrique Atlantique, un espace catalyseur de la ZLECAF» lors de la prochaine session du PAP.

Les afro-députés ont de même adressé une demande au Président du Parlement panafricain de nommer un ambassadeur d’honneur pour l’Initiative Afrique Atlantique et les pays du Sahel.

Le Parlement marocain est représenté à cette nouvelle session du PAP par Laila Dahi du Rassemblement national des indépendants (RNI), Khadija Arouhal du Parti du progrès et du socialisme (PPS), Abdessamad Haiker du Parti Justice et développement (PJD) et Hanaa Benkhair de l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM).

Le Parlement panafricain est une Assemblée consultative de l’Union africaine qui regroupe les députés des pays membres de l’Union africaine. Il a été créé en vertu de l’article 5 de l’Acte constitutif de l’UA et installé officiellement dans ses fonctions le 18 mars 2004.

Chaque État membre est représenté au sein du PAP par cinq parlementaires issus de la majorité et l’opposition, dont au moins une femme, élus ou désignés par leurs parlements ou organes législatifs nationaux.

Dans la même catégorie