GNA Commonwealth Games: Ghana’s men’s quartet disqualification due to technical error – GAA GNA Commonwealth Games: Ghana’s men’s quartet disqualified for flouting rules GNA Commonwealth Games: Paul Amoah breaks Ghana’s 48-year medal drought in 200m GNA We have to take the corruption fight as a personal fight – GACC alerts GNA Youth urged to avail themselves for mentorship GNA Huawei, Ministry of Communications begin cyber security training Phase II GNA Religious and traditional leaders key to domestic tax mobilization-study GNA 2022 West Africa Development Outlook proposes increased sub-regional trade, structural transformation ACP Organisation en Belgique de la croisière « Le fleuve Congo s’invite en Belgique » ACP Les 16 pays de la SADC se conviennent de mutualiser les efforts pour la révolution industrielle

L’INSTITUT DE DÉFENSE DU SÉNÉGAL INAUGURÉ AU CAMP IDRISSA-FALL


  2 Décembre      695        Militaire (486), Politique (20641),

   

Dakar, 2 déc (APS) – Le chef de l’Etat a présidé la cérémonie d’inauguration de l’Institut de défense du Sénégal (IDS), a constaté l’APS, jeudi, au camp militaire Idrissa-Fall (ex-camp Leclerc), à Dakar.

Macky Sall a coupé le ruban d’inauguration de l’IDS et a dévoilé la plaque inaugurale de cette institution militaire, après avoir été accueilli sur le lieu de la cérémonie par le général Cheikh Wade, chef d’état-major général des armées, et le général Moussa Fall, haut-commandant de la Gendarmerie nationale.

Le président de la République a visité ensuite les pôles administratifs, pédagogiques et à usage d’habitation de l’Institut de défense du Sénégal, qu’il a créé le 14 octobre 2020.

L’IDS, établissement d’enseignement militaire supérieur à vocation internationale, comprend une école d’état-major, une école supérieure de guerre et un centre de doctrine.

La mission de cet institut dirigé par le général de brigade Philippe Dia est de former des officiers aptes à l’exercice des fonctions d’état-major en temps de paix, de crise ou de guerre.

L’IDS va également assurer la formation d’officiers militaires appelés à participer à des opérations de maintien ou de rétablissement de la paix.

Il va préparer des officiers supérieurs diplômés d’état-major à l’exercice de responsabilités de commandement et de direction au sein de leur armée d’appartenance, des états-majors interarmées ou multinationaux, et à tout autre poste où s’élabore et s’exécute la politique de défense.

L’IDS a également pour mission de contribuer au développement des études et de la recherche en matière de défense et de sécurité.

La première promotion de son école supérieure de guerre est constituée de 10 auditeurs des forces armées sénégalaises. Elle comprend des officiers supérieurs venus de l’armée de terre, de l’armée de l’air, de la Marine nationale, de la direction des transmissions des armées, de la direction du génie et de l’infrastructure des armées.

La quatrième promotion du cours d’état-major – lequel a existé avant l’IDS, mais est rattaché à ce dernier – comprend 26 stagiaires dont un officier féminin. Ils viennent de l’armée de terre, de la Gendarmerie nationale, de l’armée de l’air, de la Marine nationale, des directions chargées du matériel, du génie, des infrastructures et de l’intendance des armées.

Dans la même catégorie