Côte d’Ivoire : Lutte contre la corruption de la CEDEAO : Un projet de loi adopté Côte d’Ivoire : Au total 42 millions FCFA du gouvernement à 210 femmes du Denguélé pour leur autonomisation AIP : La Côte d’Ivoire va être à l’origine d’une initiative mondiale à la COP 15 (Ministre) Côte d’Ivoire-AIP : Koffi N’guessan vise un enseignement technique et professionnel développé et dynamique RDC : Remise à Lubumbashi des brevets de formation en système LMD à l’université de spécialisation en sciences criminologues RDC – Kasaï Central : l’écrivain Mushikile Beya s’en tient à l’actualité sociale dans ses œuvres Equateur : Congrès national congolais s’apprête d’accueillir le chef de l’Etat à la prochaine conférence des gouverneurs prévue à Mbandaka RDC / Sud-Kivu : lancement officiel du projet d’électrification des 24 villages du territoire de Fizi Equateur : conférence débat en faveur des femmes leaders RDC : La femme doit prendre conscience qu’elle peut faire le jeu politique en 2023, soutient la LINELIT

L’INSTITUT PASTEUR ANNONCE L’IDENTIFICATION DE DEUX CAS DU VARIANT OMICRON


  5 Décembre      31        Santé (12447),

   

Dakar, 5 déc (APS) – Après l’iressef, l’Institut Pasteur vient d’annoncer, ce dimanche, dans le cadre de la surveillance génomique du SARS-CoV-2, l’identification de ses deux premiers cas d’infection au variant #Omicron (B.1.1.529) chez deux voyageurs sortants de Dakar.

Sur son compte twitter, l’Institut précise qu’il s’agit ’’d’un homme de 28 ans, ayant séjourné à Scat Urbam, prélevé le 23 Nov 2021 et en partance pour un pays de la sous-région, ainsi que d’une femme de 29 ans qui se trouvait dans un hôtel de la place, testée positive le 01 Déc 2021 dont la destination était l’Afrique Australe’’.

L’Institut Pasteur ajoute par ailleurs que ’’sur les 22 séquences obtenues pour la période le variant delta reste majoritaire 20/22’’.

Désigné par l’Organisation Mondiale de la Santé et Africa CDC comme laboratoire de référence pour la surveillance génomique du virus de la COVID-19, L’Institut assure qu’il ’’poursuivra le séquençage aussi bien au niveau national que sous-régional’’.

’’Dans un contexte de circulation des variants et des effets que cela pourrait entrainer pour la gestion de la pandémie’’, les responsables de Pasteur exhortent ’’les populations au respect strict des mesures barrières’’.

L’Institut de recherche en santé, de surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF) a annoncé, samedi, la découverte au Sénégal d’un premier cas du variant Omicron.

’’Le Sénégal enregistre son premier cas positif au variant Omicron L’Iressef grâce à son laboratoire de génomique a détecté le premier cas positif au variant Omicron ce vendredi 03 Décembre 2021 chez un voyageur sortant’’, a rapporté l’instititut sur son compte twitter.Retour ligne manuel

L’Institut de Recherche en Santé, de Surveillance Épidémiologique et de Formations (IRESSEF) dirigé par le Pr Souleymane Mboup est très engagé dans la lutte contre le coronavirus.

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a recensé, samedi, 11 nouvelles infections de Covid-19, ce qui porte à 34 le nombre de patients sous traitement, une hausse comparée aux semaines précédentes.

Vendredi, face aux députés, le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a déclaré que la vaccination reste ’’la meilleure préparation’’ face au variant Omicron qui gagne du terrain à travers le monde.

’’La vaccination reste la meilleure préparation donc je vais demander à tous les Sénégalais de se faire vacciner. Les vaccins sont disponibles partout dans le pays’’, a dit le ministre qui défendait son budget 2022 devant les députés.

Il a d’ailleurs invité les élus à participer à la sensibilisation et à la communication pour amener les populations à se rendre dans les centres de vaccination.

Le ministre a assuré que ’’toutes les dispositions sont prises pour ne pas être surpris par le variant Omicron aussi bien dans la prise en charge que dans la surveillance des frontières’’.

’’Nous nous préparons au niveau du Conseil national de gestion des épidémies et du Centre des opérations d’urgence Sanitaire(COUS)’’, a-t-il expliqué, en répondant aux multiples interrogations des députés sur le variant Omicron.

Dans la même catégorie