Inforpress São Vicente/Futebol: Familiares e amigos rendem homenagem a Dukinha com torneio de veteranos Inforpress Representante do PNUD considera que Cabo Verde tem “desafios importantes” face à “lentidão da justiça” Inforpress Presidente do Siacsa posiciona-se contra o Orçamento do Estado para 2022 Inforpress Mau Ano Agrícola: Câmara de Santa Catarina prevê reabertura de frentes de trabalho com o programa de mitigação Inforpress Índice de volume de negócios aumenta em 15,9% no terceiro trimestre de 2021 face ao mesmo período de 2020 Inforpress Cabo Verde assinala Dia das Pessoas com Deficiência com Unified Sports envolvendo políticos e diplomatas Inforpress Brava: Jovem defende que investir na plantação de capim elefante diminui os efeitos da seca na criação animal  Inforpress Associação Business Angels de Cabo Verde quer fomentar sector do empreendedorismo no país AIP La CEI en campagne pour des élections sans violence AIP Bolloré transport et Logistics présente son expertise sur la gestion des concessions portuaires à « Expo Dubaï 2020 »

L’objectif de G5 Sahel est d’investir «les sanctuaires des terroristes» (ministre française)


  20 Juillet      58        Securité (2141),

   

Ouagadougou, 20 juillet 2018. (AIB)-La ministre des Armées françaises Florence Parly a déclaré vendredi, que l’objectif du G5 Sahel est d’investir «les sanctuaires des terroristes», afin d’y «réintroduire des éléments essentiels pour la vie des populations».
Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme par le G5 Sahel, la ministre des armées françaises Florence Parly a été reçue le vendredi 20 juillet 2018 en audience par le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré.
«Je suis venue ici m’assurer de la poursuite des opérations, pour poursuivre la coordination et l’approfondissement des opérations qui sont menées d’une part par les forces armées burkinabè et d’autre part par la force conjointe du G5 Sahel, et puis d’autres forces alliées qui peuvent venir en appui», a déclaré Mme Parly.
Cette visite s’inscrit, selon elle, dans la poursuite des échanges qu’elle a eus avec le président du Faso pour à Nouakchott dans le cadre du G5 Sahel et de la lutte anti-terroriste engagée par les Chefs d’Etat de la région.
«L’objectif, c’est qu’il n’y ait pas de sanctuaire pour les terroristes (…) Lorsqu’on occupe une zone et qu’on l’investisse, les terroristes en sont chassés et on peut ainsi réintroduire des éléments essentiels pour la vie des populations, c’est-à-dire des institutions, des écoles, voire ce qui est indispensable pour la vie en sécurité des populations», a précisé Florence Parly.
La ministre des Armées françaises a indiqué que c’est cet effort de sécurisation de la zone qu’il faut poursuivre et sur lequel il faut capitaliser.
«C’est ce que les Chefs d’Etats avaient arrêté lors du sommet de Nouakchott, et c’est ce que nous allons évidemment mettre en œuvre avec le Burkina Faso, puisque c’est un des membres très important du G5 Sahel», a-t-elle ajouté.
Sur la question du changement de commandement de la force conjointe décidé par les Chefs d’Etat du G5 Sahel lors du sommet de l’UA à Nouakchott le 2 juillet dernier, Mme Parly dit ne pas avoir de commentaire à faire.
«C’est la décision des Chefs d’Etat (….) Les travaux qui ont été réalisés par le Commanfor de la force conjointe ont été très utiles et très efficaces. Et j’ai n’ai aucun doute sur le fait que le successeur du Général Dacko sera également extrêmement efficace», a soutenu la ministre des Armées françaises.
En rappel le G5-Sahel regroupe le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad avec le soutien de la France, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Dans la même catégorie