AIP Côte d’Ivoire-AIP/ L’ONS rassure sur le bon déroulement des travaux de la pelouse du stade de Yamoussoukro AIP La CEI évalue le projet d’appui aux élections en Côte d’Ivoire avec ses partenaires AIP Côte d’Ivoire-AIP/ La CEI, le PNUD et leurs partenaires évaluent le projet d’appui aux élections AIP Côte d’Ivoire-AIP/ Le Centre de documentation et d’information de l’OMS inaugurée AIP Eliminatoires Mondial 2022/ La Côte d’Ivoire choisit le Bénin pour accueillir ses prochaines rencontres APS LE SÉNÉGAL VEUT AUGMENTER L’APPORT DE LA FILIÈRE SALINE À SA CROISSANCE ÉCONOMIQUE GNA Corporate governance critical for Africa’s future GNA GTA expectant of significant domestic tourism growth amidst COVID-19 GNA Speaker Bagbin launches second edition of Inter Schools Public Speaking Competition GNA Cancer patients urged not to lose hope in fighting the disease

L’Observatoire africain des migrations proposé par SM le Roi, cité comme exemple dans le Pacte Mondial pour la Migration


  17 Juillet      70        Evénements (465), Migration (274), Société (35777),

   

New York (Nations Unies), 17/07/2018 (MAP) – Le Pacte Mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières, a cité comme exemple l’Observatoire africain des migrations et du développement, proposé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en sa qualité de leader de l’Union africaine (UA).

En effet, le texte du Pacte, endossé vendredi dernier à New York par l’Assemblée Générale de l’ONU, insiste sur la création et le renforcement des observatoires de migration, en se référant à l’Observatoire proposé par Sa Majesté le Roi.

Le 31e Sommet de l’Union africaine, tenu début juillet à Nouakchott, avait adopté la mise en place au Maroc de l’Observatoire africain des migrations et du développement, suite à la proposition du Souverain.

Cet observatoire, qui sera basé à Rabat et dont le travail est fondé sur le triptyque « comprendre, anticiper et agir », aura pour mission de collecter les informations et de développer l’échange d’informations ainsi que la coordination entre les pays africains.

Le Pacte mondial sur la migration comprend 23 Objectifs visant à ce que les migrants, qu’ils recherchent une vie meilleure ou fuient la violence et la pauvreté, puissent le faire de manière sûre, prévisible et ordonnée.

L’Objectif numéro 1 du Pacte, intitulé « Recueillir et utiliser des données précises et désagrégées comme base pour des politiques fondées sur des données probantes », insiste ainsi sur la nécessité d’ »établir et renforcer des centres régionaux de recherche et de formation sur la migration ou les observatoires de migration, tels que l’Observatoire africain des migrations et du développement ».

La finalité de ces observatoires est de « recueillir et analyser des données conformes aux normes des Nations-Unies, y compris sur les meilleures pratiques, les contributions des migrants, les avantages économiques, sociaux et politiques et les défis de la migration dans les pays d’origine, de transit et de destination, ainsi que les facteurs de migration, en vue d’établir des stratégies communes et de maximiser la valeur des données de migration désagrégées, en coordination avec les mécanismes régionaux et sous-régionaux existants », selon le texte du Pacte Mondial sur la migration, qui sera formellement adopté lors d’une conférence internationale prévue les 10 et 11 décembre prochain à Marrakech.

FI.

FF.

Dans la même catégorie