AGP Gabon : Le chef du village Nkarezoghe agressé par un éléphant MAP Le FMI s’attend à un renforcement de la reprise post-Covid au Maroc GNA President inspects 2,400MT capacity Oil Palm Mill under 1D1F GNA Government must up education on cashless payment systems AGP Guinée/Sport : Joseph Loua, premier athlète guinéen titré dans une compétition internationale plaide pour l’instauration de l’athlétisme dans le parcours scolaire AGP Guinée/média : Hommages à l’ancien DG de l’AGP Ben Daouda Sylla décédé l’an dernier APS PLUS DE 200 ENFANTS PERDUS DE VUE DE LEURS PROCHES RECENSÉS LORS DU GAMOU APS APRÈS AVOIR DIRIGÉ LES LIONNES, FRÉDÉRIC BOUGEANT NOMMÉ ENTRAÎNEUR DES LIONS APS LA MARINE SÉNÉGALAISE INTERCEPTE ‘’UN NAVIRE IMPLIQUÉ DANS UN TRAFIC INTERNATIONAL DE DROGUE’’ AIP Les inondations font des ravages parmi les communautés vulnérables du Soudan du Sud (HCR)

L’OIM organise le premier prix du journalisme sur la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre, édition 2021


  18 Septembre      26        Migration (280),

   

Rabat,18/09/2021(MAP)-L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé l’ouverture des candidatures pour la première édition du Prix du journalisme sur la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre (édition 2021).

Le prix est ouvert aux journalistes qui mettent en évidence les multiples aspects de la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre, indique l’OIM dans un communiqué, soulignant que les candidatures sont ouvertes du 15 septembre au 15 octobre 2021.

Le prix récompensera huit journalistes qui recevront chacun une somme allant jusqu’à 1.250 dollars, ajoute la même source, précisant que les lauréats recevront également un certificat de reconnaissance et seront invités à une cérémonie de remise de prix virtuelle qui sera diffusée sur les médias sociaux de l’OIM.

Destiné à promouvoir des reportages de qualité sur la migration, ce prix vise également à récompenser les meilleurs reportages de la région qui mettent en lumière la migration sous différents angles, notamment la migration sûre, la migration et le changement climatique, ainsi que la réintégration des migrants de retour.

Il mettra également l’accent sur la migration environnementale et la migration irrégulière, et s’efforcera de corriger les discours erronés et discriminatoires sur la migration et de promouvoir un reportage équilibré et factuel.

Christopher Gascon, Directeur régional de l’OIM pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, cité par le communiqué, a affirmé que « l’objectif de ce concours est de rendre hommage aux journalistes qui mettent en évidence la migration et son impact ».

 » Les questions liées à la migration sont multidimensionnelles et font souvent l’objet de malentendus. Le soutien des journalistes est le meilleur moyen d’expliquer ces complexités et de donner une compréhension claire sur l’ensemble des aspects de la migration. Un reportage efficace sur la migration permet de présenter à la population une vision plus claire sur ces questions, mais également une compréhension aboutie. Nous souhaitons que les histoires de migration soient rapportées de manière équilibrée afin que les migrants puissent prendre des décisions éclairées et que le grand public reçoit des informations objectives », souligne-t-on de même source.

Les journalistes éligibles à ce prix doivent être des ressortissants du Bénin, du Burkina Faso, du Cap- Vert, du Cameroun, de la République centrafricaine, de la République du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, du Liberia, du Mali, de la Mauritanie, du Niger, du Nigeria, de Sao Tomé-et-Principe, du Sénégal, de la Sierra Leone, du Tchad ou du Togo, précise-t-on de même source.

Les soumissions doivent être publiées à la radio ou à la télévision, ou dans des médias traditionnels ou sur des plateformes numériques, entre le 1er septembre 2020 et le 31 août 2021.

Dans la même catégorie