APS DES FILES D’ATTENTE AU CENTRE DE VOTE DU LYCÉE LIMAMOULAYE DE GUÉDIAWAYE APS MATAM : UN TAUX DE PARTICIPATION DE 15, 54 % DANS LES BUREAUX-TÉMOINS À 12 HEURES APS UN VOTE DANS UN ’’ENVIRONNEMENT PACIFIQUE’’ MALGRÉ CERTAINS RETARDS À L’OUVERTURE DES BUREAUX (OBSERVATEURS) APS ZAHRA IYANE THIAM APPELLE À LA « PAIX » ET À LA « SÉRÉNITÉ » AIP Le nouveau comité directeur de la JCI Bouaflé investi Sénégal – Ziguinchor : Abdoulaye Baldé déplore le décès d’un militant dans des violences Sénégal : Des femmes investies pour les élections locales formées à la gouvernance territoriale Sénégal : Cérémonie de présentation du livre ‘’Mbass mi, Covid-19’’, mercredi à Blaise Senghor Sénégal – Ziguinchor : Seydou Sané réfute les accusations d’irrégularités Sénégal – Parcelles assainies : le manque de matériel et de personnel perturbe le vote à l’unité 14

L’ONFP VA FORMER 1.500 JEUNES DE DIOURBEL À L’ENTREPRENEURIAT AGRICOLE


  30 Septembre      33        Agriculture (2526),

   

Diourbel, 30 sept (APS) – L’Office national de formation professionnelle (ONFP) a décidé de former 1.500 jeunes du département de Diourbel (centre) à l’entrepreneuriat agricole, dans le cadre de son programme ‘’Sen vacances agricoles’’, a-t-on appris mercredi de son directeur général, Souleymane Soumaré.

‘’L’ONFP a décidé de mettre à la disposition du préfet de Diourbel un quota de 1.500 apprenants, qui vont être enrôlés à partir des communes. On va s’organiser en sorte que la sélection se fasse de manière équitable, pour qu’on puisse aussi sélectionner les vrais acteurs agricoles’’, a promis M. Soumaré.

Il a fait cette promesse lors d’une réunion consacrée au programme ‘’Sen vacances agricoles’’, en présence des autorités administratives du département de Diourbel.

Selon le directeur général de l’ONFP, cette initiative financée avec 380 millions de francs CFA a été prise pour permettre aux jeunes de contribuer à la politique d’autosuffisance alimentaire de l’Etat.

L’ONFP aspire à créer ‘’un nouveau type d’agriculteurs et d’entrepreneurs’’, par le biais de la formation professionnelle, selon M. Soumaré.

‘’Notre objectif, c’est que les jeunes puissent s’intéresser davantage à l’agriculture. Il faut faire comprendre aux jeunes l’utilité de l’agriculture, leur faire comprendre (…) qu’un agriculteur peut vivre non seulement de son activité économique, mais contribuer aussi à l’autosuffisance alimentaire du Sénégal’’, a-t-il expliqué.

Le préfet du département de Diourbel, Ibrahima Fall, a salué l’initiative de l’ONFP visant à sédentariser les jeunes et à les intéresser à l’entrepreneuriat agricole. ‘’C’est une belle initiative qui contribue de manière considérable à la formation des jeunes, à la réduction du chômage (…) et à la lutte contre l’exode rural. Les jeunes sont quelquefois tentés par l’idée de rejoindre les centres urbains’’, a souligné M. Fall.

Il a invité les maires du département de Diourbel à soutenir le programme ‘’Sen vacances agricoles’’ en octroyant des terres cultivables à ses bénéficiaires.

‘’Nous demandons aux maires d’accorder une attention particulière aux bénéficiaires de cette formation, en leur facilitant l’accès à la terre’’, a-t-il dit lors de la réunion, précisant qu’il ne s’agira pas, pour les mairies, d’octroyer des terres à titre individuel, mais à des bénéficiaires du programme de l’ONFP constitués en groupements d’intérêt économique (GIE) pour devenir des entrepreneurs agricoles.

‘’C’est un projet venu au bon moment. Nous ferons tout pour le soutenir. L’accès à la terre ne posera pas problème. Les terres, c’est pour l’agriculture. Si nous avons des jeunes bien organisés en GIE, nous allons leur octroyer des terres, ce sera au profit des populations’’, a promis François Fall, le maire de la commune de Ngohé, située dans le département de Diourbel.

Dans la même catégorie


Article

  23 Janvier     6

Article

  22 Janvier     20

Article

  20 Janvier     7

Article

  20 Janvier     14