MAP Afrique du Sud : Alerte à la bombe dans un tribunal (police) AIP REVUE DE PRESSE: La lutte contre le désordre urbain à Abidjan et les préparatifs des festivités du 64e anniversaire de la Côte d’Ivoire en Une AIP « Il faut que les lignes bougent », lance Nassénéba Touré aux femmes du district du Goh-Djiboua ANP La Secrétaire générale Adjointe des Nations Unies sera au Niger du 24 au 25 juillet ACI Congo/Justice: Six cadres de la santé présentés à la justice pour détournement de fonds à Dolisie MAP Monrovia : Participation du Maroc à la RHN des ministres des Affaires étrangères, des Finances et de la Défense de l’UFM MAP L’intégration continentale et régionale, une nécessité pour les pays africains (Lourenço) ANP Inauguration d’infrastructures, Journée « portes ouvertes » et port de toge à l’Université de Tahoua MAP L’Afrique du Sud se dote, enfin, d’une loi sur le changement climatique ANP Métiers de Pétrole : La SONIDEP offre des bourses d’études aux nouveaux bacheliers du Niger

L’ONU s’inquiète de la situation humanitaire dans le Nord-Kivu en RDC


  2 Juin      13        Société (45956),

 

Kinshasa, 01/06/2024 (MAP)- Les Nations Unies ont exprimé leur vive inquiétude face à la situation humanitaire alarmante dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Les affrontements, qui ont repris dans plusieurs quartiers des villes de Masisi, Rutshuru et Sake,  se rapprochent de la ville de Kanyabayonga et déplacent les civils, dont beaucoup ont cherché à se mettre à l’abri dans les villes voisines, a déclaré vendredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations Unies.

Kanyabayonga accueille actuellement plus de 100.000 personnes qui ont fui les violences à Rutshuru et Masisi.

Les opérations humanitaires à Kanyabayonga ont été suspendues et au moins 48.000 personnes ont été privées d’assistance au cours de la semaine dernière, a indiqué le bureau onusien.

L’escalade de la violence risque d’aggraver la situation humanitaire déjà précaire dans le Nord-Kivu, qui accueillait plus de 2,7 millions de personnes déplacées à l’intérieur du pays le mois dernier, a mis en garde l’OCHA.

L’OCHA a exhorté toutes les parties au conflit à respecter le droit international humanitaire et à prendre des mesures immédiates pour protéger les civils et les infrastructures civiles.

Dans la même catégorie