AIP L’administration du lycée moderne d’Issia mécontente des résultats du premier trimestre AIP Le lycée moderne de Prikro enregistre un taux de réussite de 48% au premier trimestre AIP Le secteur informel de Ferkessédougou sensibilisé sur les avantages de la loi de finance AIP Un camion de transport termine sa course dans une résidence à Dabakala INFOPRESS Ministro da Saúde reitera que director-geral da OMS visita Cabo Verde este ano APS LE RÈGLEMENT SANITAIRE INTERNATIONAL, À L’AUNE DE LA CRISE DU COVID INFORPRESS Fogo: Câmara de São Filipe prevê reactivar biblioteca municipal este ano – plano de actividades APS BBY REMPORTE 13 DES 17 COMMUNES DU DÉPARTEMENT DE LOUGA APS CAN 2021 : UN QUART DE FINALE POUR EFFACER LA MALDONNE ÉQUATO-GUINÉENNE APS MATAM : BBY MAJORITAIRE AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL ET DANS SEPT DES 10 COMMUNES

L’ouverture d’une école doit être la livraison d’un « package » (EGENA District des Lacs)


  2 Décembre      20        Education (6212),

   

Dimbokro, 2 déc 2021 (AIP) – L’ouverture d’une école doit être la livraison d’un « package » comprenant des salles de classes plus bureau du directeur, des logements de maitres, des latrines et des clôtures, ont fortement recommandé les Etats généraux de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (EGENA) dans le district des Lacs, initiés du 29 novembre au 1er décembre 2021, à Dimbokro, par le ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA).

La prise en compte de cette recommandation permettra au MENA de mettre les enseignants dans des conditions idoines de vie et de travail qui vont restaurer leur dignité perdue, a insisté la ministre-gouverneure du district des Lacs, Raymonde Goudou Coffie à la clôture de ces assises, mercredi 1er décembre 2021 à Dimbokro. Elle a salué les consultations en district sur les EGENA, estimant que cette démarche permet l’implication de toutes les couches sociales à la dynamisation de l’école

Une école ivoirienne dont l’enseignement est affecté par des crises depuis 1990 à cause de la vétusté des infrastructures et équipements, à l’insuffisance de l’effectif des enseignants, mais également à la formation jugée inadaptée au marché de l’emploi.

Elle a assuré les séminaristes de la volonté du gouvernement à travers le MENA de trouver des solutions consensuelles et pérennes aux vrais problèmes de l’institution éducative en vue d’un nouveau pacte social « pour une école de qualité et de mérite dans la transparence et l’équité ».

Mme Coffie s’est félicitée de la qualité du rapport de synthèse des travaux lu par la directrice régionale de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration du N’zi, Blei Sika Hortense. Elle a souligné l’implication effective des autorités préfectorales des régions de l’Iffou, du Bélier et du N’zi dans ces consultations qui, selon elle, montrent leur volonté de servir partout et à tout instant avec loyauté, la République.

Dans la même catégorie