GNA Upper East HSWU ready to join nationwide strike action GNA TMA must complete office project for decentralized departments-Former MCE GNA Health Services Workers’ Union declares nationwide strike action GNA Prosper Patu rejected again as Akatsi North DCE nominee GNA Former President Taylor files suit in ECOWAS Court over non-payment of Pension Benefits ANP Une délégation du Conseil de Sécurité de l’ONU, en mission au Niger, effectue une série de visites à Niamey GNA President Akufo-Addo to approve Ghana’s updated interim NDCs GNA PfFJs benefits more than 400,000 farmers in Bono Region – MoFA AIB CAN Maroc 2022: le Burkina Faso qualifié pour le second tour au dépend du Bénin AIB Fespaco 2021 : Le burkinabè Moumouni Sanou remporte l’Etalon d’Or de Yennenga du film documentaire

L’UDPCI planche sur son avenir et la situation sociopolitique nationale


  25 Septembre      19        Politique (19156),

   

Abidjan, 25 sept 2021 (AIP)- L’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) planche, ce samedi 25 septembre 2021, sur sa vie et consacre une analyse à la situation sociopolitique du pays, à la faveur de la 2è session de Comité central à Abidjan.

A l’ouverture des travaux, le président du parti, Dr Albert Mabri Toikeusse, a indiqué aux délégations des instances venues de toutes les régions qu’il s’agit de « gagner le combat de la démocratie et de la paix ». Et ce, par l’examen et la mise en œuvre des résolutions de deux précédentes réunions du bureau politique.

Cette session du Comité central, ouverte dans la ferveur de centaines de militants, devrait restructurer les instances et dégager les lignes forces pour la mobilisation des militants en vue des échéances électorales futures.

En attendant, le président du parti a salué les militants qui lui ont permis de recueillir le parrainage nécessaire pour la présidentielle de 2020 et par la suite l’élection de huit députés au Parlement.

Après le mouvement de « désobéissance civile » lancé contre un « troisième » mandat du Président Alassane Ouattara, les conséquences du COVID-19, « le dialogue politique qui est au point mort » malgré l’institution d’un ministère dédié, le retour de l’ex-président Gbagbo Laurent, et face à la menace d’attaques terroristes, Dr Mabri a invité les militants à ne pas laisser la place au doute mais à un engagement pour « un UDPCI plus fort ».

La restructuration des instances devrait aller à la décentralisation des présidences des structures de femmes et de jeunes, pour plus de proximité du parti avec les comités de base et les militants sur l’ensemble du territoire, a confié un membre du comité d’organisation à l’AIP.

En prélude à cette activité, Mabri Toikeusse avait rendu visite, mercredi, au président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Henri Konan Bédié. Avec lui, il avait évoqué la question d’une « union » de l’opposition pour évincer le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP, au pouvoir).

La rencontre se tient au 20ème anniversaire de la création du parti, le 25 septembre 2001, par le Général Robert Guéi. Ce dernier a été tué à l’orée de la crise militaro-politique déclenchée le 19 septembre 2002.

Dans la même catégorie