MAP Le président de la CAF satisfait du stade d’Olembe au Cameroun devant accueillir les matchs de la CAN-2022 ANP « A la cure salée, nous célébrons l’histoire et le patrimoine culturels riches et diversifiés du Niger » (Ambassadeur des États Unis) AIP Côte d’Ivoire: La rentrée académique 2021-2022 fixée au 18 octobre AIP Trois ponts sur l’axe Bouna-Nassian détruits par les eaux de pluies AIP Le ministre Adama Diawara salue l’excellence des travaux de recherche du CSRS AIP Football : Gbohouo Sylvain signe en Ethiopie MAP Macky Sall : La lutte contre la corruption « doit rester un combat de tous et de tous les jours » MAP Nigeria: un officier enlevé dans une académie militaire libéré MAP L’OIM organise le premier prix du journalisme sur la migration en Afrique de l’Ouest et du Centre, édition 2021

L’Union africaine condamne l’attaque horrible et barbare qui a fait plus de 130 victimes au Burkina


  6 Juin      28        Justice (1281), Photos (4404),

   

Addis-Abeba, 06/06/2021 (MAP) – L’Union africaine a condamné dimanche l’attaque horrible et barbare qui a fait plus de 130 victimes au Burkina Faso.

«Il n’y a pas de mots assez forts pour exprimer ma condamnation de l’attaque horrible et barbare qui a fait plus de 130 victimes. Mes condoléances émues et ma totale solidarité avec le gouvernement et le peuple du Burkina Faso», écrit le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat.

Plus d’une centaine de personnes ont été tuées dans une attaque meurtrière ayant ciblé, dans la nuit de vendredi à samedi, une localité du Nord du Burkina Faso.

Cette attaque a été commise dans la zone dite «des trois frontières» entre le Burkina Faso, Mali et Niger, régulièrement ciblée par des assauts meurtriers de jihadistes présumés liés à Al-Qaïda et à l’Etat islamique contre des civils et des militaires.

« Dans la nuit de vendredi à samedi, des individus armés ont mené une incursion meurtrière à Solhan, dans la province du Yagha. Le bilan, toujours provisoire, est d’une centaine de personnes tuées, des hommes et femmes », selon un communiqué du gouvernement qui précise que les victimes sont des « civils sans distinction d’âge, tués par les terroristes » et que « plusieurs habitations et le marché (de Solhan) ont été incendiés ».

Dans la même catégorie