ANP Le Président Bazoum réaffirme son engagement à renforcer la lutte contre la corruption au Niger ANP Echanges à Niamey entre le premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou et le président de la commission de la CEDEAO ANP Fête de l’indépendance : Des honneurs rendus à plusieurs personnalités ANP Fête de l’arbre sous le thème de ‘’valorisons le moringa pour améliorer l’économie locale’’ ANP Education : Bazoum promet une grande politique de réformes de l’éducation AGP Guinée/Vente de poissons fumés : M’ma Hawa Camara la soixantaine, témoigne les difficultés dont elle fait face dans la pratique de ce métier AIB Interdiction du port du voile au travail en Europe: «une violation des droits des femmes musulmanes», OCI AIB Burkina/Réouverture des frontières : Le gouvernement attend un certain niveau d’immunisation de la population (ministre) ABP Spécial 1er août / « 61 ans d’indépendance doit être compris comme l’expression d’une gouvernance rigoureuse », dixit Charles Gagnon de la 17ème circonscription électorale AIB Zondoma : La publication de l’information budgétaire, bientôt une réalité dans les communes partenaires de l’AMR

LUTTE CONTRE LA TRAITE DES PERSONNES : UN OFFICIEL TIRE UN BILAN ’’GLOBALEMENT POSITIF’’


  20 Octobre      17        Droits de l'Homme (472),

   

Saly-Portudal (Mbour), 20 oct (APS) – Le bilan de la lutte contre la traite des personnes est ’’globalement positif’’ au Sénégal, a estimé, mardi, le Secrétaire permanent de la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes (CNLTP) au ministère de la Justice.

’’Dans l’ensemble, le bilan de la lutte contre cette pratique criminelle est globalement positif, car des efforts considérables ont été faits pour arriver à un tel résultat’’, a déclaré Mody Ndiaye, lors d’un atelier de planification stratégique 2020-2023.

Les victimes de la traite des personnes ’’sont protégées et secourues’’, a dit M. Ndiaye, non sans souligner que c’est ’’un travail de longue haleine’’.

Il a déploré le fait que pour échapper à la vigilance des forces de l’ordre, certaines personnes se cachent derrière la religion pour exploiter des jeunes à leur propre compte et ainsi amasser de l’argent.

Il y a des types de traite et d’activités de traite, selon Mody Ndiaye, estimant que les auteurs doivent être poursuivis et les victimes protégées.

’’Au sud-est du pays, il y a l’exploitation des jeunes femmes dans les zones minières, la servitude domestique. L’esclavage est toujours d’actualité dans le monde et notre pays n’y échappe pas’’, a fait observer le Secrétaire permanent de la CNLTP au Sénégal.

La traite des personnes est une ’’activité criminelle’’ qui existe au Sénégal malgré les efforts consentis par l’Etat dans le cadre du Programme de l’Organisation des Nations-Unies contre le crime et la drogue.

’’La lutte ne fait pas trop de bruit mais il y a régulièrement des réseaux qui sont démantelés, des victimes protégées et des poursuites engagées’’, a assuré M. Ndiaye.

’’Malheureusement, ces poursuites sont très insidieuses, car aucun pays n’a encore trouvé une solution définitive. Mais les efforts poursuivis par l’Etat tendent à rendre plus difficile cette activité inhospitalière’’, a poursuivi M. Ndiaye.

La traite des personnes est une forme de criminalité ’’particulièrement violente’’ qui bafoue la dignité des êtres humains, a dit Mody Ndiaye.

Dans la même catégorie