GNA Road crashes prevention is a shared responsibility – Mr Amegayibor ANP L’UE évalue la reforme curriculaire de l’éducation mise en œuvre par le gouvernement nigérien ANP 280 millions de CFA de l’UE pour lutter contre l’épidémie de choléra au Niger APS SÛRETÉ ET SÉCURITÉ DE L’AVIATION CIVILE AU MENU DES RÉUNIONS DU CP DE LA CAFAC APS PARERBA : PRÈS DE 1300 BÉNÉFICIAIRES (SUPERVISEUR) APS PLAIDOYER POUR LA PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE HALIEUTIQUE APS LE JOURNALISTE ALASSANE SAMBA DIOP PUBLIE ’’LA VIE EST UN TEMPS DE PAROLE’’ GNA Igbos in Ghana celebrate 2021 Igbo Day, New Yam Festival GNA NDC mourns Ama Benyiwa Doe GNA Akim Oda MP organises free mock exams for JHS students

Lutte contre le terrorisme : Le Premier ministre Dabiré préconise « la mutualisation des efforts »


  27 Juillet      21        Securité (2101),

   

Ouagadougou, 27 juil. 2021 (AIB)-Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a préconisé mardi à Abidjan, « la mutualisation (des) efforts communs » entre le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire dans la lutte contre le terrorisme.
« Au regard de la récurrence des attaques et de la diversification des modes opératoires des groupes armés terroristes, la mutualisation de nos efforts communs s’impose fortement », a déclaré ce mardi à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le Premier ministre Dabiré.
Le chef du gouvernement s’exprimait à l’ouverture du Conseil conjoint de gouvernement de la 9è conférence au sommet du Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso qu’il co-préside avec le Premier ministre ivoirien Patrick Achi.
Il a indiqué que cette mutualisation « passe notamment par le renseignement, et la poursuite des opérations militaires conjointes qui apparaissent comme des moyens de pression sûre et durable contre les groupes armés terroristes ».
Le Burkina Faso subit des attaques terroristes depuis 2015 dont la plus sanglante a eu lieu en début juin de cette année dans le village de Solhan, situé dans la région du Sahel qui a fait plus de 130 morts.
Après une première attaque terroriste en 2016 à Grand Bassam, puis longtemps épargné, la Côte d’Ivoire est depuis 2020 de nouveau victime, de nouvelles attaques terroristes.
Au regard de cette situation, le Premier ministre Dabiré estime « que le terrorisme constitue désormais une menace considérable dans l’espace ouest africain ».
Il a donc appelé à des « actions de sécurisation concertées et permanentes, pour faire des limites des deux pays, des espaces d’union, de sécurité et de développement ».
Selon lui, « l’accélération du processus de bornage de nos frontières peut contribuer à préciser les responsabilités réciproques ».

Dans la même catégorie