Inforpress Futsal: Luso-cabo-verdiano Pany Varela a caminho do Al Nassr da Arábia Saudita MAP Le Maroc et la Côte d’Ivoire partagent une vision commune sur les questions régionales et continentales (ministre ivoirien des AE) MAP Africa Investment Forum : lancement officiel des préparatifs pour l’organisation de la 5ème édition à Rabat MAP CPS de l’UA: Le Maroc réitère la primauté du Conseil de Sécurité de l’ONU en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationales MAP Niger: la compagnie pétrolière chinoise CNPC « suspend » des travaux pour des raisons de « sécurité » MAP Les partis politiques sud-africains exigent une Commission parlementaire pour superviser la Présidence MAP Le Maroc et la Côte d’Ivoire saluent hautement leur partenariat stratégique et leur coopération bilatérale Inforpress AP-CPLP: Rui Semedo e Carmen Martins partilham mesmo olhar sobre democracia em Cabo Verde Inforpress Fogo: Agricultores das zonas mais agrícolas da ilha iniciaram a primeira monda ANP Différend Niger-Benin : une délégation Nigérienne de haut niveau à Cotonou

Lutte contre les inondations : lancement des opérations de curage et de nettoyage des canaux


  14 Mars      23        Environnement/Eaux/Forêts (6799),

 

Guédiawaye, 13 mars (APS) – Le directeur général de l’Office national de l’Assainissement du Sénégal (ONAS), Mamadou Mamour Diallo, a officiellement lancé lundi à Dakar, les opérations de curage et de nettoyage des canaux, pour anticiper la lutte contre les inondations avant l’arrivée du prochain hivernage, a constaté l’APS.

Guédiawaye, 13 mars (APS) – Le directeur général de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), Mamadou Mamour Diallo, a officiellement lancé, lundi, les opérations de curage et de nettoyage des canaux sur toute l’étendue du territoire national, en perspective du prochain hivernage, a constaté l’APS.

‘’Nous avons décidé de lancer ces opérations qui consistent au curage des canaux, dans une démarche d’anticipation avant l’hivernage. Ces opérations porteront sur l’ensemble du territoire, avant l’hivernage 2023. Notre objectif aujourd’hui est de faire en sorte que les effets des inondations puissent être amoindris’’, a-t-il expliqué à la presse, lors de la cérémonie de lancement à Dakar.

Après avoir donné le coup d’envoi de ces opérations, il a visité plusieurs sites où des canaux sont en cours de curage et de nettoyage, dans les communes de la Médina, de Grand Yoff, de la Patte d’oie et dans le département de Guédiawaye. Sur place, des techniciens et plusieurs agents de l’ONAS s’activent à nettoyer et curer les canaux.

‘’Aujourd’hui, il était question de descendre sur le terrain, discuter avec les populations et nos équipes qui sont sur les sites. (…) Sur les instructions du président de la République, l’ONAS prendra toutes les dispositions utiles pour réduire les effets des inondations dans ces zones-là’’, a-t-il indiqué.

Mamadou Mamour Diallo a rappelé qu’il a y a ‘’très grand défi’’ dans la lutte contre les inondations. Il a insisté sur les travaux importants que le gouvernement sénégalais et ses divers partenaireont entrepris ces dernières années, dans la région de Dakar.

‘’Il n’est pas possible d’aller vers zéro inondation. Je crois qu’il faut tenir un langage de vérité aux populations. C’est quasiment impossible. Notre objectif aujourd’hui est de faire en sorte que ces effets puissent être amoindris avec les équipements que nous avons et les importants investissements que l’Etat du Sénégal a eu à consentir ces 10 dernières années’’, a-t-il avancé

Il a assuré que ses services seront sur le terrain durant l’hivernage, pour aider à curer les canaux et les entretenir.

A Ndiarène Limamou Laye, dans le département de Guédiawaye, où il s’est rendu pour la dernière étape de sa visite de terrain, le maire de cette commune, Mor Guèye, a souligné que les populations comptent beaucoup sur les pouvoirs publics et les partenaires au développement, dans la lutte contre les inondations.

‘’Nous fondons beaucoup d’espoir sur cette visite. Si on ne prend pas les bonnes décisions à la bonne date, on sera encore confronté aux inondations. On a espoir. Les années passées, ces genres de visite ou d’opérations se faisaient, mais pas de façon aussi précoce’’, a-t-il fait savoir.

Dans la même catégorie