AIP Création de plateformes pour fluidifier la commercialisation des produits vivriers à Abengourou AIP Les acteurs de la commercialisation intérieure du café-cacao sensibilisés au respect des prix de la campagne MAP Mali: Le Président de la transition reçoit M. Chakib Benmoussa, porteur d’un message de SM le Roi AIP Les pouvoirs publics exhortés à faire plus pour la culture et les arts africains AIP Le réseau initiative Côte d’Ivoire offre un accompagnement à 0% de taux d’intérêt aux jeunes entrepreneurs AIP Covid-19 : Deux nouveaux cas enregistrés vendredi MAP RDC: L’élection présidentielle le 20 décembre 2023 MAP Bulletin d’informations économiques africaines MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique ANP Sommet UA à Niamey : Les premières Dames discutent de l’impact de l’utilisation des TIC par les femmes transformatrices

MACKY SALL : ‘’LA LUTTE CONTRE LES ÉNERGIES FOSSILES RISQUE D’ATTÉNUER NOTRE DÉVELOPPEMENT’’


  17 Décembre      20        Innovation (113),

   

Diamniadio, 16 déc (APS) – La décision de certains pays développés de ne pas financer l’exploitation des énergies fossiles risque d’atténuer les efforts fournis en Afrique pour le développement du continent, a prévenu, jeudi, à Diamniadio (ouest), le président de la République, Macky Sall.

Lors de la dernière conférence des Nations unies sur le climat, des pays développés ont manifesté la volonté de ne plus s’engager financièrement dans l’exploitation des énergies fossiles, en vertu de la lutte contre la détérioration climatique.

‘’Si on n’y prend pas garde, aux injustices que l’Afrique vit depuis [longtemps] va s’ajouter une injustice climatique’’, au nom de ‘’la lutte contre les énergies fossiles’’, ce qui ‘’va atténuer nos efforts de développement’’, a dit Macky Sall.

Il intervenait à une conférence-exposition du bassin sédimentaire MSGBC, qui réunit la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, la Mauritanie et le Sénégal.

‘’C’est un combat que nous devons mener, que nous devons gagner. Nous ne sommes pas contre la transition climatique’’, a soutenu le chef de l’Etat, laissant entendre que les Etats africains disposant d’énergies fossiles tiennent tout de même à les exploiter.

Macky Sall a rappelé que certains pays du continent comptent sur l’exploitation de leurs ressources pour développer leur industrie, fournir de l’énergie électrique à leurs citoyens, etc.

Le Sénégal, par exemple, a fait des progrès dans les énergies renouvelables, a-t-il souligné, jugeant injuste le refus des pays développés de financer l’exploitation des énergies fossiles.

‘’En dépit de nos contraintes et de nos faibles moyens, nos pays peuvent être des champions de l’énergie propre et pleinement engagés dans la lutte contre le changement climatique’’, a argué Macky Sall.

‘’Ce que nous demandons, et qui est tout à fait légitime, c’est qu’il y ait un consensus (…) sur l’agenda international de la transition énergétique, qui tienne compte de nos besoins spécifiques de pays en développement (…), en quête d’émergence et d’accès universel à l’électricité’’, a souligné M. Sall, estimant qu’il s’agit d’une ‘’question de justice climatique’’.

Dans la même catégorie