GNA COVID-19: GHS to source more vaccines GNA NYA develops programme framework to encourage youth volunteerism GNA Diasporan Africans in Canada donate to Street Academy APS CORONAVIRUS : 712 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 05 DÉCÈS ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Plus de 300.000 doses de vaccin Johnson-Johnson offertes à la RCA ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités ACP Sud-Kivu : 153 personnes touchées par la covid-19 en cette troisième vague ACP L’ambassadeur américain Mike Hammer visite le barrage d’Inga

MACKY SALL PRÔNE DE « NOUVELLES PROCÉDURES’’ POUR L’EXPLOITATION DU PÉTROLE ET DU GAZ


  29 Janvier      14        Société (34415),

   

Dakar, 29 jan (APS) – Le président de la République, Macky Sall, a insisté mercredi sur la nécessité d’adapter les « nouvelles procédures administratives » en perspective de l’exploitation et de la production des ressources gazières et pétrolières.

Intervenant à l’ouverture du quatrième sommet du bassin sédimentaire MSGBC, commun à la Gambie, à la Guinée, à la Guinée-Bissau, à la Mauritanie et au Sénégal, le président Sall a soutenu que l’exploitation du premier mètre cube de gaz en 2022, tout comme celle du premier baril de pétrole en 2023, est ’’fondamentale’’.

« Il faut que les procédures administratives suivent l’évolution de ces différents chantiers », a insisté le chef de l’Etat, en perspective de l’exploitation et de la production des réserves du Sénégal en hydrocarbures estimées à 910 milliards de mètres cubes de gaz et à 3, 7 milliards de barils de pétrole.

Macky Sall a souligné que la compagnie pétrolière nationale (PETROSEN), le Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz (COS PETROGAZ) et le ministère du Pétrole et des Energies « devront adapter les nouvelles procédures administratives » pour éviter de perdre du temps de « manière indue sur les autorisations administratives ».

Le président Sall a souligné la nécessité de mettre en place des « mesures express », notant que son ambition à travers la loi sur le contenu local est de faire participer les entreprises locales au développement de l’industrie pétro-gazière et de créer le maximum d’emplois pour la jeunesse.

De même, le chef de l’Etat a plaidé pour la promotion des ressources humaines de qualités sur toute la chaîne de valeur du secteur.

Macky Sall a expliqué que c’est le sens de sa rencontre avec l’expertise locale et la diaspora pour voir dans quelles mesures les experts nationaux actifs à l’étranger dans le domaine de la production du pétrole et du gaz pourraient apporter une contribution significative à la gestion inclusive de nos ressources.

« Sur ce plan, certains de nos compatriotes pourraient nous rejoindre dans le cours terme. Dans mon cas, l’appel est lancé, nous trouverons les voies et moyens appropriés à travers une plateforme ou des conférences, pour susciter la participation citoyenne, surtout l’éclosion de talents », a-t-il poursuivi.

Il a, par ailleurs rappelé l’adoption d’une stratégie du gaz naturel dans la politique nationale de mix-énergétique, ajoutant que son gouvernement s’attèle à l’élaboration d’un plan directeur consacré à l’utilisation du gaz et du pétrole.

Le président Sall annonce qu’il compte doter le pays d’une loi sur le partage des revenus tirés de l’exploitation du gaz et du pétrole.

« Cette loi doit encadrer l’utilisation de ces ressources financières et consacrer une part aux générations futures », a-t-il précisé.

Dans la même catégorie