GNA Covid-19, more people queue to vaccinate in New Juaben North GNA Government cannot renege on its responsibility – Tema East MP GNA Ayorkor Botchwey calls for strengthening of Ghana-São Tomé and Príncipe relation GNA Give financial institutions confidence to lend to private sector– Dalex GNA AfCFTA/China sign MoU on establishing Expert Group on Economic Cooperation APS ATELIER DE RESTITUTION SUR LA RÉFORME DES TEXTES RELATIFS À LA DÉCLARATION DE PATRIMOINE, MARDI APS MOLY KANE REMPORTE LE POULAIN D’OR DE LA 27E ÉDITION DU FESPACO APS MACKY SALL PLAIDE POUR UN FONDS AFRICAIN DE PROMOTION DU CINÉMA APS COVID-19 : UN DÉCÈS ET 2 NOUVEAUX CAS APS CANCER DU COL DE L’UTÉRUS ET DU SEIN : 217 FEMMES DÉPISTÉES À TOUBA

MACKY SALL PRÔNE DE « NOUVELLES PROCÉDURES’’ POUR L’EXPLOITATION DU PÉTROLE ET DU GAZ


  29 Janvier      15        Société (36497),

   

Dakar, 29 jan (APS) – Le président de la République, Macky Sall, a insisté mercredi sur la nécessité d’adapter les « nouvelles procédures administratives » en perspective de l’exploitation et de la production des ressources gazières et pétrolières.

Intervenant à l’ouverture du quatrième sommet du bassin sédimentaire MSGBC, commun à la Gambie, à la Guinée, à la Guinée-Bissau, à la Mauritanie et au Sénégal, le président Sall a soutenu que l’exploitation du premier mètre cube de gaz en 2022, tout comme celle du premier baril de pétrole en 2023, est ’’fondamentale’’.

« Il faut que les procédures administratives suivent l’évolution de ces différents chantiers », a insisté le chef de l’Etat, en perspective de l’exploitation et de la production des réserves du Sénégal en hydrocarbures estimées à 910 milliards de mètres cubes de gaz et à 3, 7 milliards de barils de pétrole.

Macky Sall a souligné que la compagnie pétrolière nationale (PETROSEN), le Comité d’orientation stratégique du pétrole et du gaz (COS PETROGAZ) et le ministère du Pétrole et des Energies « devront adapter les nouvelles procédures administratives » pour éviter de perdre du temps de « manière indue sur les autorisations administratives ».

Le président Sall a souligné la nécessité de mettre en place des « mesures express », notant que son ambition à travers la loi sur le contenu local est de faire participer les entreprises locales au développement de l’industrie pétro-gazière et de créer le maximum d’emplois pour la jeunesse.

De même, le chef de l’Etat a plaidé pour la promotion des ressources humaines de qualités sur toute la chaîne de valeur du secteur.

Macky Sall a expliqué que c’est le sens de sa rencontre avec l’expertise locale et la diaspora pour voir dans quelles mesures les experts nationaux actifs à l’étranger dans le domaine de la production du pétrole et du gaz pourraient apporter une contribution significative à la gestion inclusive de nos ressources.

« Sur ce plan, certains de nos compatriotes pourraient nous rejoindre dans le cours terme. Dans mon cas, l’appel est lancé, nous trouverons les voies et moyens appropriés à travers une plateforme ou des conférences, pour susciter la participation citoyenne, surtout l’éclosion de talents », a-t-il poursuivi.

Il a, par ailleurs rappelé l’adoption d’une stratégie du gaz naturel dans la politique nationale de mix-énergétique, ajoutant que son gouvernement s’attèle à l’élaboration d’un plan directeur consacré à l’utilisation du gaz et du pétrole.

Le président Sall annonce qu’il compte doter le pays d’une loi sur le partage des revenus tirés de l’exploitation du gaz et du pétrole.

« Cette loi doit encadrer l’utilisation de ces ressources financières et consacrer une part aux générations futures », a-t-il précisé.

Dans la même catégorie