FAAPA : Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaines
APS Repli de 4, 4 % des importations en juin (ANSD) MAP Mali/Présidentielle: aucune « fraude » constatée par les observateurs de l’UE au second tour MAP Bulletin quotidien d’informations économiques africaines MAP Le mandat des élus régionaux et municipaux nigériens prorogé de six mois MAP Bulletin de l’écologie de l’Afrique GNA George Amoako leads new management team of Kotoko MAp Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine (RPQI-Afrique) AGP Ali Bongo Ondimba attendu ce mardi en Angola MAP Augmentations prévues à partir de septembre sur les tarifs du transport public au Kenya MAP Soudan du Sud: 23 morts dans de nouveaux affrontements tribaux

MAHAMMED BOUNE ABDALLAH DIONNE ADOUBÉ POUR MENER LA BATAILLE DES LÉGISLATIVES


  31 Mai      42        Politique (19000),

   

Dakar, 30 mai (APS) – Le Premier ministre Mohamed Boune Abdallah Dionne s’est vu confier une nouvelle tâche : conduire la liste nationale de Bennoo Bokk Yaakaar et battre campagne dans les profondeurs du pays pour le triomphe de la majorité présidentielle aux élections législatives du 30 juillet.

Au président de la République, Macky Sall, dont il est un collaborateur de longue date, il ne se privera pas sans aucun doute de demander des conseils.

Premier ministre d’Abdoulaye Wade, Macky Sall avait réussi le même défi en 2007 pour le compte de la Coalition Sopi. Au terme de ces législations qui avaient été organisées en juin, il avait été élu président de l’Assemblée nationale.

Mahammed Boune Abdallah Dionne, technocrate inconnu du grand public lors de sa nomination au poste de Premier ministre en juillet 2014 en remplacement d’Aminata Touré, a vite trouvé sa place dans le  »marigot » politique face à une opposition qui ne ménage pas le camp présidentiel.

Il s’est révélé un bon orateur sur les interpellations relatives à Petrotim, les découvertes de pétrole et de gaz, l’affaire de la caisse d’avance de la ville de Dakar, etc. Avec sa casquette de chef de file de la liste nationale de la majorité, cet homme décrit comme un pondéré va devoir encore fendre l’armure et haranguer les foules de militants à l’occasion des meetings.

Natif de Gossas, une ville du centre du Sénégal, le successeur d’Aminata Touré fut directeur de cabinet de Macky Sall lorsqu’il était Premier ministre (2004-2007) sous le magistère du président Abdoulaye Wade.

Informaticien-économiste de formation, le nouveau chef du gouvernement sénégalais, 55 ans, avait jusque-là en charge de coordonner le Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (BOSSE), du nouveau référentiel des politiques publiques du Sénégal.

Mahammed Dionne a fait ses armes au sein de la société IBM avant de servir comme cadre à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Il a ensuite embrassé une carrière diplomatique comme chef du bureau économique de l’ambassade du Sénégal à Paris.

Décrit comme un homme pondéré et rétif aux logiques de clan, M. Dionne a également exercé comme expert à la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) au Maghreb. La CNUCED est l’organe des Nations unies chargé des questions de développement, en particulier du commerce international.

Il était fonctionnaire international à l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), avant son retour aux affaires et sa promotion comme coordonnateur du Bureau opérationnel de suivi du Plan Sénégal émergent (BOSSE).

OID/PON/ASG

Dans la même catégorie