APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

MALADIES ÉMERGENTES OU RÉ-ÉMERGENTES, UNE MENACE POUR LA SÉCURITÉ SANITAIRE (EXPERT)


  19 Mars      47        Santé (11038),

   

Dakar, 19 mars (APS) – Les maladies épidémiques émergentes ou
ré-émergentes constituent une menace permanente pour la sécurité
sanitaire mondiale, a déclaré mardi à Dakar, le professeur Souleymane
Mboup, président-fondateur de l’Institut de recherche en santé, de
surveillance épidémiologique et de formation (IRESSEF).

Le Professeur Mboup s’exprimait à l’ouverture de l’Assemblée générale
de la coalition Africaine de recherche, d’intervention et de formation
pour la prévention des épidémies (African coalition for epidemic
research, response and training +ALERRT+, sigle Anglais).

Il a rappelé que le concept de maladie infectieuse émergente ou
réémergente s’est développé depuis plusieurs années et qu’il est sans
doute devenu à la mode dès les années 90 pour s’amplifier au début des
années 2000.

Selon lui, les déterminants de ces maladies infectieuses émergentes
sont multiples, et sont en grande partie, liés à l’évolution des
agents infectieux, des vecteurs et de l’hôte dans un contexte de
changements environnementaux, socio-économiques et culturels qui
déséquilibrent les écosystèmes.

Le président fondateur de l’IRESSEF a également indiqué que
l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a dressé une liste des
maladies infectieuses émergentes graves susceptibles de générer une
urgence de santé publique et pour lesquelles il n’existe pas ou peu de
solutions préventives et curatives.

« La recherche centrée sur les patients, ces infections prioritaires et
sur d’autres maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes, est
toutefois très difficile pour diverses raisons », a-t-il expliqué.

Dans la même catégorie