APS KAFFRINE : UN CANDIDAT AU BAC EXCLU POUR USAGE DU TÉLÉPHONE APS FATOU KINÉ DIAKHATÉ, UN NOUVEAU DÉPART AVEC L’ART-THÉRAPIE GNA Government to install robust systems to stem threats at Ghana’s frontiers GNA Government make strides in road construction GNA Residents of Chorkor sensitized on gender-based violence GNA Three Ghanaians emerged winners in 2021 Women in Agribusiness Awards APS CM2022 : LES REQUINS BLEUS JOUERONT LEUR PREMIER MATCH À MINDELO EN SEPTEMBRE (SÉLECTIONNEUR) APS LA COUR SUPRÊME SE VEUT « TRÈS ATTACHÉE À L’ACCÈS AU DROIT » (PREMIER PRÉSIDENT) APS GCO DIT AVOIR PRODUIT 362. 000 TONNES DE SABLES MINÉRALISÉS AU COURS DU PREMIER SEMESTRE 2021 APS THIÈS : AUTORITÉS ACADÉMIQUES ET ADMINISTRATIVES SATISFAITES DU DÉMARRAGE DU BAC

Mali: deux Casques bleus tués dans le centre du pays (ONU)


  25 Janvier      28        Militaire (425), Securité (2068),

   

Bamako, 25/01/2019 (MAP) – Deux Casques bleus de l’ONU au Mali ont été tués vendredi dans l’explosion d’une mine au passage de leur convoi dans le centre du pays, a annoncé la Mission de l’ONU au Mali (Minusma).

« Ce matin vers 06H00, un véhicule d’un convoi logistique de la Minusma a heurté une mine aux environs de Douentza, région de Mopti », selon un communiqué de la Minusma, ajoutant que « deux Casques bleus ont trouvé la mort » et plusieurs ont été blessés, dont certains grièvement, sans indication sur leur nationalité.

Le 20 janvier, dix Casques bleus tchadiens ont été tués à Aguelhok (nord-est), dans l’attaque la plus meurtrière contre la Minusma depuis son déploiement en 2013, revendiquée par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, principale alliance armée du Sahel liée à Al-Qaïda.

La Minusma est la plus coûteuse en vies humaines des actuelles opérations de maintien de la paix de l’ONU, avec près de 180 morts, dont plus d’une centaine dans des actes hostiles, soit plus de la moitié des Casques bleus tués dans le monde depuis cinq ans.

Dans son dernier rapport trimestriel sur le pays, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres a souligné la croissance continue des attaques à l’engin explosif improvisé.

« Le nombre d’attaques de ce type n’a cessé d’augmenter depuis janvier 2018, pour atteindre 192, alors qu’il n’y en avait eu que 124 pendant la même période en 2017 », selon le rapport.

Dans la même catégorie