AIP Les entreprises africaines du secteur privé invitées à s’engager davantage dans la lutte contre le paludisme dans leur pays AIP Le CNRA veut améliorer son implication dans la mise en œuvre du  » contrat de performance » lié aux actions gouvernementales AIP Déguerpissement des quartiers précaires : le ministre gouverneur Cissé Bacongo et les maires d’Abidjan s’accordent sur le mode opératoire MAP La République du Congo officiellement connectée au câble sous-marin « 2Africa » MAP La Namibie et le PAM s’associent pour renforcer la sécurité alimentaire et la gestion des catastrophes ANGOP Les États-Unis allouent un million de dollars pour un projet de biodiversité à Cuando Cubango AGP Guinée: Le mouvement syndical suspend sa grève générale UNA-ANP Médine : Début de la 44ème édition du Forum Al-Baraka sur les objectifs de la Charia et le cadre réglementaire de l’économie islamique AIB Jeux_africains 2024 : le Burkina Faso y participe avec 15 disciplines AIP L’UNESCO renforce les capacités des cadres de l’administration burkinabè en prospective stratégique

Mali: la mission de l’ONU remet un de ses derniers camps aux autorités


  8 Décembre      20        Monde (1816),

 

Bamako, 08/12/2023 (MAP)- La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a remis, vendredi, aux autorités maliennes le camp de Mopti dans le centre du pays, l’un de ses derniers camps dans le pays avant la fin de son retrait définitif, a indiqué la porte-parole de la Minusma, Fatoumata Kaba.

La rétrocession s’est déroulée sans encombre, contrairement à celle récente de camps dans le nord, où la Minusma avait précipité son départ sous la pression de l’escalade militaire entre armée et groupes armés, a souligné Fatoumata Kaba, citée par des médias.

Le camp abritait dernièrement des Casques bleus du Bangladesh et du Togo. Il a accueilli des contingents égyptiens, pakistanais et sénégalais par le passé.

Avec le désengagement de Mopti, la Minusma entre dans la dernière ligne droite. Le Conseil de sécurité de l’ONU lui a donné jusqu’au 31 décembre pour achever son retrait.

La Minusma organise lundi une cérémonie de fermeture de son quartier général à la périphérie de la capitale Bamako. Cette cérémonie marquera la fin de la mission, a-t-elle ajouté.

Les autorités maliennes ont réclamé en juin, après des mois de dégradation des relations, le départ sans délai de la Minusma déployée depuis 2013 dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest. Le Conseil de sécurité a mis fin au mandat de la mission au 30 juin.

Depuis la Minusma, dont les effectifs ont tourné autour des 15.000 soldats et policiers et dont plus de 180 membres ont été tués dans des actes hostiles, a échelonné les rétrocessions. Il lui reste à fermer les sites de Bamako, Gao et Tombouctou (nord) où sera mené après le 1er janvier ce que l’ONU appelle la « liquidation » de la mission. Il s’agira par exemple de remettre aux autorités maliennes les derniers équipements devant l’être ou de mettre fin aux contrats existants.

A la date de vendredi, plus de 10.500 personnels en uniforme ou civils de la Minusma ont quitté le Mali, sur un total d’environ 13.800 au moment du début du retrait, a fait savoir la Minusma sur X (ex-Twitter).

Dans la même catégorie