MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Marché boursier : Interview avec le directeur général délégué de BMCE Capital Global Research


  8 Juin      17        Economie (21743),

 

Propos recueillis par Kawtar CHAAT

Casablanca, 08/06/2024 (MAP) – Le directeur général délégué de BMCE Capital Global Research, Hicham Saadani, a accordé une interview à la MAP, en marge de la 3e édition du Moroccan Equity Summit, organisée par BMCE Capital et co-animée par BMCE Capital Bourse et BMCE Capital Global Research.

Lors de cet échange, M. Saadani a partagé sa vision et ses perspectives sur l’évolution du marché boursier marocain, ainsi que l’impact de cet événement majeur, à vocation panafricaine, sur la promotion des investissements à l’échelle nationale et internationale.

1. Quelles sont les particularités de cette édition du Moroccan Equity Summit et comment cet événement contribue-t-il à la promotion des investissements à l’échelle nationale et internationale ?

BMCE Capital, fidèle à sa démarche habituelle, s’efforce de favoriser un climat serein et des échanges riches entre émetteurs et investisseurs. C’est dans cet esprit que notre groupe, filiale de Bank of Africa, a organisé la troisième édition du Moroccan Equity Summit. Cet événement majeur dans le paysage financier marocain vise à rassembler et à mettre en relation une quarantaine d’investisseurs avec plus d’une trentaine d’émetteurs.

Cette année, nous avons eu le plaisir d’accueillir de nouveaux émetteurs marocains qui n’avaient pas participé aux deux éditions précédentes. De plus, nous sommes fiers d’avoir parmi nous des émetteurs d’Afrique de l’Ouest et de Tunisie. Ces deux régions sont des marchés où notre groupe est déjà implanté et bénéficie d’une forte présence. Cette expansion met en lumière notre engagement envers une vision panafricaine, une composante essentielle de l’ADN de notre groupe.

Nous aspirons à partager cette vision avec tous les investisseurs, qu’ils soient marocains, ouest-africains ou tunisiens. En offrant un espace d’échange et de collaboration, nous espérons stimuler des opportunités d’investissement fructueuses et renforcer les liens économiques entre ces différentes régions. Le Moroccan Equity Summit continue ainsi d’évoluer et de s’affirmer comme un rendez-vous incontournable de la finance panafricaine.

2. Quel regard portez-vous sur l’évolution du marché boursier depuis le début de l’année, et quels secteurs se démarquent comme les plus performants dans ce contexte ?

Dans la lignée de l’année 2023, et marquée par un marché bien orienté, l’année 2024 s’annonce également sous des auspices très favorables. Le contexte global actuel au Maroc est extrêmement propice aux activités des entreprises cotées, créant ainsi une dynamique et un engouement significatifs. Cette tendance positive se reflète dans plusieurs secteurs cotés en bourse.

L’annonce de l’organisation de la Coupe du Monde a accéléré de nombreux chantiers, et ceux-ci vont se multiplier pour que le pays soit prêt à accueillir cet événement mondial. Ces perspectives ouvrent des opportunités majeures pour de nombreuses sociétés cotées, suscitant un intérêt accru tant chez les investisseurs locaux que chez les investisseurs internationaux. Cet environnement dynamique favorise un marché en pleine croissance.

En somme, le marché boursier marocain bénéficie actuellement d’une dynamique solide, soutenue par un contexte favorable et des perspectives prometteuses liées aux grands projets nationaux. Il est raisonnable de prévoir que cette dynamique se maintiendra, continuant à attirer l’attention et les investissements, et consolidant la position du Maroc sur la scène économique mondiale.

3. Quelles sont les perspectives du marché boursier en termes d’opportunités de croissance et de rentabilité, et quels sont les principaux risques auxquels les investisseurs doivent être attentifs ?

Nous anticipons une croissance à deux chiffres de la capacité bénéficiaire des sociétés cotées pour l’année 2024. De plus, même en 2025, nous prévoyons une croissance bénéficiaire significative. Ces perspectives créent des conditions favorables et attrayantes pour les investisseurs.

Actuellement, le marché est évalué à des niveaux de valorisation élevés, autour de 18,2 à 18,3. Toutefois, ces niveaux restent inférieurs à la moyenne des cinq dernières années. Cela indique qu’il existe encore un potentiel pour les investisseurs qui peuvent trouver des opportunités de profitabilité intéressantes parmi plusieurs sociétés cotées.

Certaines de ces sociétés, notamment dans le BTP, la promotion immobilière et les activités de santé, présentent des perspectives très prometteuses. Parallèlement, le secteur bancaire joue un rôle crucial en finançant cette dynamique, ce qui devrait se poursuivre dans les années à venir.

Dans la même catégorie