MAP L’ambassadeur de SM le Roi au Caire présente ses lettres de créance au Président égyptien MAP Kenya: huit corps retrouvés dans une décharge à Nairobi (nouveau bilan) APS AG de la FSF : le comité exécutif va proposer la date du 21 septembre (président) ANP Les leaders Arabes d’Agadez et Tahoua reçus par le Président du CNSP APS Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral APS Zone des Niayes : des producteurs listent les défis et proposent des solutions APS Le président Faye aborde les urgences sociales, la fiscalité, l’emploi, ses rapports avec le Premier ministre, etc APS AVC: un neurologue alerte sur les cas d’hospitalisations de sujets de plus en plus jeunes AIP La lutte contre la déforestation devrait s’inscrire dans un cadre de coopération sud-sud (Le président CESEC) MAP Niger : 22 terroristes « neutralisés » par l’armée dans l’ouest

Marie-Anaëlle Komenan remporte la grande finale du concours de lecture à voix haute


  2 Juin      16        Arts & Cultures (3260),

 

Abidjan, 02 juin 2024 (AIP)- Marie-Anaëlle Akissi Komenan, huit ans, en classe de CE2 au groupe scolaire Dominique Savio de Bingerville, a été sacrée championne de la finale de la 3è édition du « Grand concours de lecture Planète J’aime lire à voix haute », organisée samedi 1er juin 2024, à l’Institut français d’Abidjan-Plateau.

Avec 83 points et une moyenne de 16,20, elle est suivie de Jamila Olamidé Adjahi, neuf ans, (71 points et une moyenne de 14,20) du Groupe scolaire Childrens Of Africa d’Abobo, et de Charles-Emmanuel Brou, huit ans, (70 points avec 14 de moyenne) du groupe scolaire Les dauphins de Cocody les II-plateaux.

« Avec ce concours, nous voulons montrer l’importance de la lecture dans le développement personnel de l’enfant, car trop d’enfants dans la tranche d’âge des moins de 10 ans ne savent pas lire », a affirmé de directeur général de Bayard Afrique, Christophe Mauratille, initiateur de ce concours.

Pour le président du jury, Pr Alain Tailly, ce concours est le bienvenu car il met en exergue la dextérité dans l’exercice de la lecture. Il a rappelé aux parents que c’est dès le bas âge qu’ils doivent inculquer cet amour de la lecture à leurs enfants.

“La lecture à voix haute est un pilier de l’instruction. Cependant, pour de nombreux enfants, elle demeure un exercice difficile. Apprendre à un enfant à lire devant un public lui permet d’une part d’améliorer son articulation, d’autre part, de gagner en facilité de lecture, et enfin, d’accroitre sa confiance en soi”, a conseillé Pr Tailly.

Ainsi, au nom de tout le jury, il a recommandé qu’un accent particulier soit mis sur la formation des encadreurs des enfants pour de meilleurs prestations à l’avenir.

“Ce concours de lecture est dédié aux élèves scolarisés en classe de CE2. Ce niveau scolaire correspond à l’année pendant laquelle un enfant doit savoir lire un texte de 1.500 signes, avec fluidité. Avec un encadrement plus pointu, notre souhait est que les lauréats participent à des compétitions à l’international et les remportent !”, a ajouté Pr Alain Tailly.

Cette cérémonie a été l’occasion de récompenser également Andime Beket, 10 ans, de l’EPP 5 N’Zianouan (Tiassalé), lauréate du concours digital de lecture. Ce pan de la cérémonie a voulu permettre aux enfants ne résidant ni dans le district d’Abidjan, ni à Bouaké, de participer et d’être évalué par le jury.

Le « Concours de lecture Planète, j’aime lire à voix haute » est un concours qui met en compétition des élèves du CE2 autour d’une lecture d’un texte préparé. Douze enfants, dont deux garçons, tous venant de diverses régions de la Côte d’Ivoire y ont pris part. L’édition 2023 avait été remportée par Maliya Vieira, la fille de l’animatrice chanteuse Ivoirienne, Teeyah.

Dans la même catégorie