GNA Four arrested over attacks on motorists APS A PODOR, MACKY SALL VANTE LE PROGRAMME DE RÉALISATION D’INFRASTRUCTURES APS LES RÉFORMES SONT NÉCESSAIRES POUR RÉPONDRE AUX BESOINS DES CITOYENS (MINISTRE) APS LE SUTELEC DÉPLORE LA ‘’NON IMPLICATION’’ DES PARTENAIRES SOCIAUX À L’ÉLABORATION DU CODE DE L’ÉLECTRICITÉ APS VERS UNE AUGMENTATION DES EMBLAVAGES POUR ATTEINDRE L’AUTOSUFFISANCE EN RIZ GNA GIPC urged to package investment prospects in Ahafo Region AIP Le retour du président Gbagbo doit être un moment de paix pour Gagnoa, selon le président de la FPU GNA Trader jailed eight years for child stealing AIP Investiture du président du COSIM : Le Président Alassane Ouattara exhorte à la promotion d’un islam d’amour AIP Côte d’Ivoire : Le projet de production intensive de maïs hybrides lancé à Bondoukou

Maroc-Serbie: des secteurs prometteurs pour un partenariat mutuellement bénéfique


   

Rabat, 06/05/2021 (MAP)- Le Maroc et la Serbie, qui entretiennent des relations politiques et diplomatiques distinguées, sont désormais tournés vers l’établissement d’un partenariat stratégique mutuellement bénéfique qui touche à des secteurs à forte valeur ajoutée.

A l’occasion de sa visite au Maroc dans le cadre de la célébration du 64è anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux États, le ministre serbe des Affaires étrangères, Nikola Selakovic a justement souligné que son pays et le Royaume sont liés par l’histoire et par des relations politiques excellentes, relevant que cette excellence doit se répercuter sur la coopération économique.

« Il y a des questions concrètes sur lesquelles on doit travailler davantage » pour bien déterminer les secteurs et, partant, jeter les fondements d’une « véritable coopération qui soit durable », a indiqué le chef de la diplomatie serbe dans une interview accordée mercredi à M24, la chaîne d’information en continu de l’Agence Maghreb Arabe Presse (MAP).

Parmi les secteurs à fort potentiel, il a cité les domaines où la Serbie dispose de l’expertise et de l’expérience comme les nouvelles technologies et l’intelligence artificielle.

Les deux pays peuvent introduire cette technologie moderne dans des secteurs d’intérêt commun comme l’agriculture et l’industrie pharmaceutique, a indiqué M. Selakovic qui effectue une visite de travail au Maroc, premier déplacement dans un pays arabe et africain depuis sa nomination.

M. Selakovic a rappelé dans ce cadre la signature, à Rabat, de trois accords de partenariat dans divers domaines, qui vont favoriser l’échange de savoir-faire et d’expériences.

La signature de ces accords s’inscrit dans le cadre de la dynamique positive que connaissent les relations maroco-serbes ces dernières années sur les plans politique, économique et culturel.

Autre secteur qu’il faut explorer davantage dans le cadre des efforts visant le raffermissement des relations économiques bilatérales est celui du tourisme, a-t-il noté, plaidant en faveur du rapprochement entre les deux cultures et civilisations.

Il a dans ce sens appelé au rétablissement de vols directs entre Belgrade et Rabat ou encore avec Casablanca et Marrakech pour permettre un échange de visites entre les ressortissants des deux pays.

Évoquant la coopération en matière d’éducation et de recherche scientifique, le chef de la diplomatie serbe a indiqué que les responsables des universités des deux pays doivent se rencontrer et se réunir aussi avec les opérateurs économiques pour identifier de manière plus précise les domaines de coopération.

La coopération doit être ciblée et conditionnée par des résultats concrets, a-t-il insisté.

Cette même approche doit présider à la coopération culturelle, a dit le ministre, appelant à organiser des expositions aussi bien pour les artistes marocains que serbes, le but étant de favoriser une véritable synergie entre les intervenants.

Dans la même catégorie