MAP La sous-secrétaire d’Etat américaine à la Sécurité civile salue le modèle démocratique sénégalais MAP Crise humanitaire au Soudan: Washington annonce une aide de 315 millions de dollars MAP Le Maroc disposé à élargir les domaines de sa coopération avec Madagascar (M. Bourita) MAP Cameroun: un gendarme tué et quatre autres blessés dans une attaque de Boko Haram ANP Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage s’enquiert de la situation pastorale dans le Nord-Tahoua AGP Guinée : 172199 candidats affrontent les épreuves du Brevet d’Etudes de Premier Cycle AGP GUINÉE/MÉDIA : DEUX COMMISSAIRES DE LA HAC SUSPENDUS POUR FAUTE LOURDE (COMMUNIQUÉ) AGP Guinée/Tribunal Militaire : 10 ans de prison requis contre le Général SadibaKoulibaly AGP Guinée/Collectivité :Les 356 communes rurale et urbaine du pays dotées en équipements informatiques par l’ANAFIC ANG Telecomunicações/Ministro diz que o projeto do Cabo submarino “Amilcar Cabral” vai reforçar a integração da Guiné Bissau ao mundo global

Marrakech : La Présidente de l’UPA met en avant l’importance de la coopération parlementaire pour relever les défis conjoncturels


  7 Décembre      28        Société (45588),

 

Marrakech, 07/12/2022 (MAP) – La Présidente de l’Union parlementaire africaine (UPA), Mabel Memory Chinoma, également présidente du Sénat de la République du Zimbabwe, a mis en avant, mercredi à Marrakech, l’importance de la coopération parlementaire pour relever les défis actuels.

« La promotion de la coopération économique entre l’Europe, les pays méditerranéens et les pays du Golfe est une excellente initiative » compte tenu de la conjoncture actuelle marquée par des changements d’équilibre et de nombreux défis sur le plan de la paix mondiale, de la santé, du climat et de l’accès à l’eau et à la nourriture, a affirmé Mme Chinoma qui intervenait en ouverture de la session constitutive du Forum parlementaire économique pour la région euro-méditerranéenne et du Golfe (7-8 décembre).

« Aucun pays ne peut espérer trouver des solutions à ces problèmes en agissant seul », a-t-elle martelé, en évoquant la nécessité de faire converger les efforts pour mener des actions pertinentes.

Elle a, par ailleurs, salué la création d’un fonds pour le climat au profit des pays vulnérables touchés par les conséquences du réchauffement climatique en marge de la COP27, tout en appelant à une « justice climatique », avec la nécessité, a-t-elle dit, de partager les bonnes pratiques pour que les pays puissent consommer ce qu’ils produisent et produire ce qu’ils consomment.

La Présidente de l’UPA s’est aussi attardée sur les problématiques qui résultent du réchauffement climatique, dont la migration qui peut être résolue par la promotion du développement en Afrique et par la création d’emploi dans les pays d’origine des migrants, et le terrorisme qui nécessite une réponse globale et un renforcement de la coopération parlementaire pour atteindre les objectifs communs.

Mme Chinoma a enfin formulé le voeu que les dialogues générés lors de ce Forum puissent mener à des « conclusions fructueuses capables de renforcer l’espoir pour un avenir meilleur pour les peuples d’Afrique et des région euro-méditerranéenne et du Golfe. La première édition (session constitutive) du Forum parlementaire économique pour la région euro-méditerranéenne et du Golfe est initiée par la Chambre des conseillers du Royaume du Maroc et l’Assemblée Parlementaire de la Méditerranée (APM).

La cérémonie d’ouverture a été marquée par la présence notamment du ministre délégué chargé des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, du président de la Chambre des conseillers, Enaam Mayara, également président de l’Association des Sénats, Chouras et Conseils équivalents d’Afrique et du Monde arabe, du président de l’APM, Pedro Roque et du président du Parlement panafricain, Fortune Zenaphia Charumbira.

Cette rencontre de haut niveau, à laquelle participent des parlementaires venant de plus de 30 pays ainsi que des responsables gouvernementaux, des acteurs des secteurs public et privé, des universitaires, des experts, des hommes d’affaires et des représentants de la société civile, se veut l’occasion de renforcer la coopération entre les deux espaces géographiques et d’intensifier les efforts à même de relever ensemble les défis communs, à leur tête la croissance économique et la préservation de la paix et de la sécurité dans la région.

Dans la même catégorie