AIP Expertise des biens saisis ou confisqués : l’AGRAC et la CIEAMI concluent une convention de partenariat AIP Découverte d’un gisement de coltan par la SODEMI à Issia (Communiqué) ACI Afrique/Economie: Les Etats invités à financer les projets d’infrastructures d’intégration ACI Congo/Tourisme: La gestion durable des aires protégées présentée dans quatre Etats des Etats Unis ACI Niari/Communication: Les internautes sensibilisés sur l’utilisation citoyenne des réseaux sociaux ACI Congo/Sénat: Vers la réglementation des jeux de hasard ACI Congo/Environnement: Plus de 30 perroquets gris d’Afrique rapatriés MAP Le Parlement burkinabè autorise la ratification de la Charte de l’AES MAP Cameroun: tenue à Yaoundé de la 30è Assemblée régionale Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie MAP SOS Méditerranée porte secours à 41 migrants au large de la Libye

MASA 2024: Le premier » Prix féminin Henriette Dagri Diabaté » décerné à l’artiste Lérie Sankofa


  21 Avril      16        Arts & Cultures (3169),

 

Abidjan, 21 avr 2024 (AIP)- L’artiste musicienne, chanteuse, percussionniste ivoirienne, Lérie Sankofa, de son vrai nom Valérie Beugré, a remporté samedi 20 avril 2024 à Abidjan Treichville, le premier prix féminin 2024 dénommé Prof Henriette Dagri Diabaté, lors de la cérémonie de clôture du 13e Marché des arts et du spectacle africain (MASA).

Le nom de la lauréate a été dévoilé par la présidente du Sénat, Kandia Camara. Elle a reçu un chèque de trois millions de Francs CFA.

Selon le jury, Lérie Sankofa a rempli les critères de la très bonne occupation de la scène, l’innovation et la recherche du point de vue des instruments, la fusion entre l’ancien et le nouveau style, et l’innovation dans la percussion. Toutes choses qui lui ont valu le prix Prof Henriette Diabaté, créateur et initiateur du MASA.

« Le jury du prix en accord avec ses qualités affirme l’originalité du projet artistique que vous avez porté, la qualité de votre offre artistique, le caractère novateur de votre démarche, ainsi que vos créativités et vos performances. C’est dire que vous avez épousé l’esprit du MASA, création, innovation et excellence », aa indiqué Kandia Camara à la lauréate.

Lérie Sankofa a promis de tout mettre en œuvre travailler davantage et continuer d’inspirer plus d’un dans le monde artistique, également pour garder intact le nom marqué sur ce prestigieux prix.

De père et de mère choristes, Lérie Sankofa est exposée à la chanson dès son plus jeune âge et c’est en 2001 alors qu’elle n’a que 12 ans qu’elle intègre la chorale méthodiste de Touba (Côte d’Ivoire). Par ailleurs, en 1998 alors qu’elle a neuf ans, elle commence son initiation à la percussion par le biais d’un cousin venu du village. Se poursuivra dès lors son apprentissage au chant et à la percussion jusqu’à ce qu’en 2005, elle entre à l’Institut national des arts et de l’action culturelle (INSAAC). L’artiste multidimensionnelle offre un cocktail bien spécial dans ses créations, un mariage exquis entre traditions et modernité.

Dans la même catégorie