MAP Le CRASTE-LF, une plateforme au service du rayonnement du Maroc à l’échelle continentale (M.Miraoui) APS SENEGAL-AFRIQUE-FINANCE / L’État sénégalais a levé 1.865 milliards de francs CFA sur le marché financier de l’UEMOA en vingt-huit ans MAP Burkina: Un bureau de MSF visé par des tirs lors d’une « attaque armée » MAP Trente ans après la fin de l’apartheid, des millions de Sud-africains vivent toujours dans la pauvreté (Président) APS SENEGAL-SPORTS-NECROLOGIE / Décès de l’ancien basketteur sénégalais Doudou Leydi Camara, double champion d’Afrique APS SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Un projet lancé à Dakar en vue d’une pêche durable et transparente APS SENEGAL-TRANSPORTS / Transports : vers l’élaboration de stratégies répondant aux besoins actuels et futurs APS SENEGAL-AFRIQUE-ECONOMIE / L’AMF-UMOA joue un rôle fondamental de modernisation du marché financier régional, selon son président ANP Fin de projet : Le MCA rétrocède ses biens à l’Etat du Niger (Présidence) AIP Chaque document émis par l’ONECI est authentique et infalsifiable grâce à la biométrie (directeur général)

Matam : 733 localités concernées par la réforme de la gestion de l’eau (directeur OFOR)


  16 Mars      89        Environnement/Eaux/Forêts (6780),

 

Matam, 16 mars (APS) – Sept cent trente-trois forages de la région de Matam sont incluses dans la réforme de la gestion de l’eau qui va être confiée à la Sénégalaise des eaux rurales (SDER), a indiqué le directeur général de l’Office des forages ruraux, Hamad Ndiaye.

‘’Le projet de réforme de la gestion de l’eau dans la région de Matam va concerner 733 villages, presque la quasi-totalité des localités de cette contrée, dont les grandes villes comme Ourossogui, Thilogne, Kanel ou encore Bokidiawé et Ranérou’’, a-t-il dit.

Le DG de l’OFOR s’exprimait au terme d’une réunion du comité local de développement sur le lancement des délégations de service public de Matam, en présence du gouverneur de cette région, Mouhamadou Moctar Watt, et plusieurs autorités administratives de la région.

Seule la ville de Matam n’est pas concernée par cette réforme, car relevant de la concession de la Sen’Eau.

Hamad Ndiaye a salué les initiatives prises par la SDER depuis qu’elle a pris en charge la gestion de l’eau dans certaines localités comme Ourossogui. ‘’Des intervenants nous ont confirmé que la priorité du recrutement du personnel reste la main d’œuvre locale. C’est le cas des conducteurs des travaux au niveau des forages qui ont été recrutés et ont bénéficié d’une hausse substantielle de salaire’’, a-t-il expliqué.

Il a rassuré les populations opposées à cette réforme, en ‘’apaisant les ardeurs’’. Il a promis que l’OFOR va continuer à discuter avec elles.

De son côté, le directeur général de la SDER, Mor Diop, indique que cette société, qui assure la distribution de l’eau dans la commune de Ourossogui, a déjà réalisé de ‘’très bons résultats ».

Il a assuré que plusieurs quartiers de la commune ne sont plus confrontés à des problèmes d’eau depuis le début du contrat de la SDER, au début du mois de mars.

‘’Beaucoup de quartiers de Ourossogui ont de l’eau 24h/24, ce qui qui n’était pas le cas avant. Pour le quartier Ainoumady 2 où l’eau n’est disponible que de 16 à 10 heures, nous allons mettre en place des actions afin d’améliorer la distribution avant le mois de Ramadan’’, a-t-il déclaré.

Il est aussi prévu un nettoyage de tous les châteaux d’eau et de ‘’faire de sorte que les réservoirs soient gérés dans de meilleures conditions pour alimenter tous les quartiers déficitaires’’.

Dans la même catégorie