AMI Colloque à Nouakchott sur les relations Mauritano-Emiraties AMI La Première Dame: Nous devons être fiers de la proximité des services des personnes handicapées et de la mobilisation de ressources de l’Etat dans leur intérêt APS Les Lions peuvent être fiers de leur parcours ,selon Kalidou Koulibaly APS Oumar Pène reçoit le ‘’Prix de l’Excellence’’ de la CEDEAO pour son ‘’engagement’’ APS Plus de 250 milliards de francs CFA alloués au Développement communautaire et à la Solidarité nationale ANP Table ronde de Paris de financement du PDES : Le Niger compte mobiliser plus 10.670 milliards FCFA ANP Le Niger mobilise ses partenaires pour le financement du PDES AIP Un terrain de sport rénové et équipé mis à la disposition de l’orphelinat de Grand-Bassam AIP Point de la situation de la COVID-19 : un seul cas enregistré le 4 décembre 2022 AIP REVUE DE PRESSE : L’appel de la CEDEAO aux autorités maliennes pour la libération des 46 soldats ivoiriens principal sujet à la Une des journaux

MATAM : RENCONTRE DE PARTAGE SUR LE PROGRAMME ECOLE-ENTREPRISE


  31 Octobre      17        Entreprises (482),

   

Matam, 31 oct (APS) – La ville de Matam (nord-est) a abrité jeudi une

rencontre de partage avec les acteurs de la formation professionnelle

dans le cadre du programme de formation Ecole-Entreprise (PF2E)

financé par l’Etat du Sénégal, a constaté l’APS.

Le programme de formation Ecole-Entreprise ‘’vient à son heure’’,

souligne Aboubacry Sow, assistant technique dudit programme. Il

explique qu’il permet en effet aux jeunes âgés de 16 à 35 ans

d’’’avoir un métier, un diplôme d’Etat’’ et ’’d’être aujourd’hui

formés par une entreprise’’.

Le programme vise à ‘’former des jeunes à travers des entreprises

dites formatrices’’. Concrètement, il s’agit pour le jeune de signer

un contrat d’apprentissage avec une entreprise. La formation

complémentaire « se fera’’ ensuite « dans un établissement de formation

public ou privé’’, a-t-il précisé.

Selon lui, l’Etat va accompagner le jeune bénéficiaire en lui payant

une allocation mensuelle de 40.000 francs la première année, 20.000

francs la deuxième année et 10.000 francs la troisième. ‘’C’est donc

dire que c’est l’Etat qui accompagne tout ce dispositif lié à cette

formation programme Ecole-Entreprise’’, a-t-il dit.

Il a précisé qu’aucun quota n’a encore été fixé pour la région de

Matam. L’objectif du programme, a-t-il rappelé, est de former 25.000

jeunes à travers le Sénégal. Ces jeunes seront encadrés par 3.000

tuteurs en entreprise.

‘’Si les entreprises de la région de Matam offrent des places de

formation, on va les mettre en contact avec les établissements de

formation professionnelle qui sont dans les alentours’’, a-t-il

ajouté.

Dans la même catégorie