ACI Congo : Plaidoyer pour la réduction échelonnée des importations des produits carnés ACI Congo : Le gouvernement invité à accélérer la validation de la Feuille de route Le ministère de la Salubrité lance la 48e édition de l’opération grand ménage AIP Le conseil municipal adopte le budget 2022 de plus d’un milliard de FCFA de la commune d’Adiaké AIP Lancement de l’évaluation des instituts et centres de recherche de l’enseignement supérieur AIP Plusieurs élèves sensibilisés sur les dangers de l’hypertension artérielle à Abidjan AIB Burkina : le ministre Tamboura invite ses compatriotes à ne pas tomber dans le piège des terroristes (Actualisée) AIB Burkina : La corruption a baissé après l’insurrection mais est remontée faute de sanction (Marius Ibriga) APS DES BILLES EN CRISTAL À LA PLACE DES BULLETINS ET ENVELOPPES DE VOTE, UNE ORIGINALITÉ DU SYSTÈME ÉLECTORAL GAMBIEN AIB Blocus du convoi militaire français: Ousseni Tamboura planche pour une relecture des accords entre le Burkina et la France (Actualisée)

MATAM : RENCONTRE DE PARTAGE SUR LE PROGRAMME ECOLE-ENTREPRISE


  31 Octobre      10        Entreprises (354),

   

Matam, 31 oct (APS) – La ville de Matam (nord-est) a abrité jeudi une

rencontre de partage avec les acteurs de la formation professionnelle

dans le cadre du programme de formation Ecole-Entreprise (PF2E)

financé par l’Etat du Sénégal, a constaté l’APS.

Le programme de formation Ecole-Entreprise ‘’vient à son heure’’,

souligne Aboubacry Sow, assistant technique dudit programme. Il

explique qu’il permet en effet aux jeunes âgés de 16 à 35 ans

d’’’avoir un métier, un diplôme d’Etat’’ et ’’d’être aujourd’hui

formés par une entreprise’’.

Le programme vise à ‘’former des jeunes à travers des entreprises

dites formatrices’’. Concrètement, il s’agit pour le jeune de signer

un contrat d’apprentissage avec une entreprise. La formation

complémentaire « se fera’’ ensuite « dans un établissement de formation

public ou privé’’, a-t-il précisé.

Selon lui, l’Etat va accompagner le jeune bénéficiaire en lui payant

une allocation mensuelle de 40.000 francs la première année, 20.000

francs la deuxième année et 10.000 francs la troisième. ‘’C’est donc

dire que c’est l’Etat qui accompagne tout ce dispositif lié à cette

formation programme Ecole-Entreprise’’, a-t-il dit.

Il a précisé qu’aucun quota n’a encore été fixé pour la région de

Matam. L’objectif du programme, a-t-il rappelé, est de former 25.000

jeunes à travers le Sénégal. Ces jeunes seront encadrés par 3.000

tuteurs en entreprise.

‘’Si les entreprises de la région de Matam offrent des places de

formation, on va les mettre en contact avec les établissements de

formation professionnelle qui sont dans les alentours’’, a-t-il

ajouté.

Dans la même catégorie