MAP La République du Congo officiellement connectée au câble sous-marin « 2Africa » MAP La Namibie et le PAM s’associent pour renforcer la sécurité alimentaire et la gestion des catastrophes ANGOP Les États-Unis allouent un million de dollars pour un projet de biodiversité à Cuando Cubango AGP Guinée: Le mouvement syndical suspend sa grève générale UNA-ANP Médine : Début de la 44ème édition du Forum Al-Baraka sur les objectifs de la Charia et le cadre réglementaire de l’économie islamique AIB Jeux_africains 2024 : le Burkina Faso y participe avec 15 disciplines AIP L’UNESCO renforce les capacités des cadres de l’administration burkinabè en prospective stratégique AIP SIA 2024 : Laurent Tchagba tisse un partenariat solide avec l’ONF de France pour la restauration du couvert forestier AIP La JCI « Abidjan soleil » place La 4è édition de Women’s day sous le signe du leadership féminin en entreprise MAP Guinée: libération d’un responsable syndical, revendication majeure des grévistes

MONDE-ENVIRONNEMENT / Transition juste et équitable : Alioune Ndoye appelle à mettre l’accent sur certaines préoccupations essentielles – Agence de presse sénégalaise – APS


  4 Décembre      23        Environnement/Eaux/Forêts (6306),

 

Dubaï, 4 déc (APS) – Le ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, Alioune Ndoye, a invité dimanche la communauté internationale à mettre l’accent sur ‘’certaines préoccupations essentielles’’, pour arriver à une « transition énergétique juste et équitable » au profit de tous les pays.

‘’Dans le cadre de cette Conférence des Nations unies sur le climat, nous devons consolider les acquis de la COP 27, qui s’est déroulée à Charm el-Cheikh, en Egypte, en mettant l’accent sur certaines préoccupations essentielles’’, a-t-il dit lors d’une table-ronde de discussions consacrée à une transition énergétique juste.

‘’Il s’agit d’éviter le désinvestissement imprévu et brutal sur les combustibles fossiles, qui mettrait en difficulté certaines économies de pays en développement’’, a-t-il préconisé dans le cadre des travaux de la 28ème Conférence des Nations unies sur le climat.

Il a appelé à reconnaître les multiples formes et étapes d’une « transition juste et équitable » pour les pays les plus vulnérables, comme les pays africains, les pays les moins avancés (PMA) ou encore les Etats insulaires en développement.

Il a exhorté de même à ‘’établir un cadre de financement pour la transition juste pour les pays vulnérables mais également promouvoir un accord sur la recherche et les innovations pour le développement et le transfert des technologies’’.

Alioune Ndoye a enfin invité à « veiller à ce que la transition juste soit également une transition d’adaptation, qui réponde et sécurise les mesures d’adaptation nécessaires, urgentes et adéquates, pour tous les pays vulnérables et conformément aux conclusions du programme sur l’objectif d’adaptation’’.

Dans la même catégorie