MAP Quatre migrants portés disparus au large de la Tunisie ANP Niamey : Réception de plusieurs contributions au profit du FSSP ANG Saúde /Secretário de Estado de Gestão Hospitalar promete resolver situação dos técnicos de saúde junto do Ministério das Finanças MAP L’IA apporte des solutions répondant aux défis spécifiques du continent africain (Pdt de CGEM) MAP Mozambique: près de 14.000 kilomètres de routes détruites en un an à cause des inondations (ministre) AIP Recommandations finales du projet relatif à la réduction des catastrophes naturelles dans le bassin de la Volta MAP Élections en Afrique du Sud: près de 3000 soldats déployés MAP Maroc : 84 M€ de la BAD pour le développement des zones forestières MAP L’ONU débloque 11 millions de dollars pour lutter contre l’insécurité alimentaire au Mali MAP La Fondation africaine pour l’apprentissage tout au long de la vie, un projet ambitieux à portée stratégique (M. Benmoussa)

Mondial 2022 : Le Maroc change la carte du monde du football (publication tunisienne)


  12 Décembre      93        Médias (2885), revue de presse (625), Sport (12881),

 

Tunis, 12/12/2022 (MAP) – En réalisant l’exploit historique d’accéder en demi-finale de la Coupe du monde, les Lions de l’Atlas ont pu changer la carte du football mondial, met en avant « Tunis-Hebdo ».

« Par ce parcours retentissant, les Lions de l’Atlas ont changé la Carte du Monde du football et éclipsé des préjugés quant à l’impossibilité des équipes africaines et arabes à atteindre un stade avancé d’une coupe du monde », commente l’auteur de l’article.

Selon l’hebdomadaire tunisien, Les Lions de l’Atlas ont réussi cette gageure à la faveur de leur esprit d’équipe, de la ruse tactique de leur entraîneur et de la qualité technique des joueurs.

Tout en saluant la performance du gardien de but, Yassine Bounou, le dernier rempart de la sélection nationale, il s’est félicité de « tactiques de jeu qui se sont inscrites durablement comme étant indéboulonnables ».

« Aujourd’hui, il faudrait enterrer le Catenaccio sur lequel l’Inter d’Herrera a créé sa légende dans les années 60, et parler, désormais, du Catenaccio de Regragui », poursuit la même source.

Il faudrait, aussi, ne plus insister sur le fait qu’il faut accorder la liberté sur le terrain aux st1ars de l’équipe et ne pas les accabler par des tâches défensives, commente le journal.

« Quand on voit le rôle défensif énorme joué par Ziyech et En-Nesyri, on se rend à l’évidence qu’une formation puise sa force dans l’esprit d’équipe de ses joueurs plus que de la valeur de ses individualités », fait remarquer « Tunis-Hebdo ».

Il estime qu’il faudrait, sans doute, se pencher à nouveau sur la relation entraîneur-joueurs et « pourquoi ne pas méditer sur celle de Regragui qui en a fait un mélange à la fois de fermeté et de souplesse, qu’il fait bon de voir ».

« Les leçons que nous a donné à voir le Maroc sont inépuisables, Nous y reviendrons en temps opportun », fait valoir le média.

Le Maroc s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe du Monde de football Qatar-2022, en s’imposant, samedi, face au Portugal (1-0). La sélection nationale affrontera pour une place en finale l’équipe de France qui a battu l’Angleterre par 2-1.

Dans la même catégorie