MAP Forum économique Maroc-Mauritanie : Création d’une task force pour le rapprochement des communautés d’affaires MAP Trois civils tués par des hommes armés dans l’Extrême-Nord du Cameroun MAP Six morts dans une attaque d’hommes armés dans le nord du Nigeria MAP La visite du Président du Gouvernement Espagnol au Maroc inscrit les liens entre les deux pays dans une trajectoire d’évolution constante (Pdt de l’ECOSOCC de l‘Union africaine) MAP L’Espagne accorde un intérêt particulier au Maroc en tant que « pont stratégique » entre l’Afrique et l’Europe (expert sénégalais) MAP L’Afrique du Sud devrait s’endetter davantage pour couvrir ses dépenses élevées (experts) MAP Le Maroc, « un modèle en matière de sécurité et de coopération dans la région » (Commandant de l’US Africom) APS SENEGAL-MONDE-DIPLOMATIE / Le Sénégalais Mohamed Malick Fall, nommé coordonnateur des Nations Unies au Nigeria APS SENEGAL-SOCIETE-HYDRAULIQUE / Magal de Daroul Moukhty : les dispositions prises pour un bon approvisionnement en eau potable, selon le DG de l’OFOR APS SENEGAL-ARTISANAT-FINANCEMENT / La DER octroie un financement de près de 32 millions à 104 artisans bijoutiers

Mondial-2022: Le Maroc historique, Libreville électrique !


  7 Décembre      71        Sport (12414),

 

Libreville, 06/12/2022 (MAP) – Grâce notamment à un Bounou héroïque, un Hakimi électrique… Les Lions de l’Atlas se sont adjugés une sacrée qualification aux quarts de finale de la Coupe du monde (Qatar-2022) aux dépens d’une Espagne « pathétique ». Comme partout dans le monde, la communauté marocaine établie au Gabon a célébré, comme il se doit, ce moment des plus historiques !

Pour ce match pas comme les autres entre deux sélections qui se connaissent parfaitement bien, l’intrigue était, pour le moins, double. Des supporters marocains se sont réunis à l’ambassade du Maroc à Libreville, alors que d’autres se sont rassemblés à la fan zone de la baie des rois.

Néanmoins, l’ambiance fut presque la même. Maillots et drapeaux du Maroc, amour de la Patrie et une certaine confiance « intuitionnelle » en une qualification des plus émotionnelles. Ils avaient raison !

Coup d’envoi donné, les choses sérieuses ne font que commencer. Du côté de la représentation diplomatique, le climat était d’emblée plus ou moins calme. Des discussions entre l’ambassadeur de SM le Roi à Libreville avec son homologue espagnol sur le court de la rencontre. Des cris se font parfois entendre distinctement !

A la baie des rois, c’est la fiesta. Des encouragements « authentiques » pour pallier la possession « hispanique ». Fidèles à leurs traditions folkloriques, les supporters marocains étaient « magnifiques ».

Au fur et à mesure des minutes, la pression montait d’un cran, due essentiellement au jeu de passes bien maîtrisé, dont les héritiers de Xavi et Iniesta, ont le secret. Il est aussi épuisant pour les joueurs que pour les supporters.

Et comme s’ils étaient liés par une certaine télépathie footballistique, ils ont tous résisté, puis lutté pour en arriver à cette séance de tirs au but.

Il n’avait finalement pas eu grand chose à faire durant le temps réglementaire et les prolongations, mais le héros de la soirée, homme du match, a bel et bien délivré les siens aux quatre coins du monde. Décisif avec deux parades sur celles de Carlos Soler et Sergio Busquets, il n’est que le deuxième gardien à terminer une séance de tirs au but invaincu dans l’histoire de la Coupe du monde. Le « Sévillan » est surtout devenu un héros du Maroc… pour l’éternité. Yassine Bounou.

Après cette qualification d’anthologie, tout le monde s’est réuni à l’ambassade du Maroc pour fêter. C’est ainsi que les amoureux inconditionnels de la Patrie comme leurs compatriotes partout dans le monde se sont retrouvés pour célébrer une victoire qui relève de l’historique face à la Roja. Un succès qui était attendu depuis… par tous les Africains et les Arabes du monde entier.

Tout ceci pour autant dire que ce Maroc est désormais à prendre au sérieux. Et comme dixit Amrabet l’aîné dans une vidéo sur les réseaux sociaux, « Peu importe l’adversaire en face… Bissmillah ».

Vivement la rencontre face au Portugal de Cristiano Ronaldo !

Dans la même catégorie