Côte d’Ivoire : Lutte contre la corruption de la CEDEAO : Un projet de loi adopté Côte d’Ivoire : Au total 42 millions FCFA du gouvernement à 210 femmes du Denguélé pour leur autonomisation AIP : La Côte d’Ivoire va être à l’origine d’une initiative mondiale à la COP 15 (Ministre) Côte d’Ivoire-AIP : Koffi N’guessan vise un enseignement technique et professionnel développé et dynamique RDC : Remise à Lubumbashi des brevets de formation en système LMD à l’université de spécialisation en sciences criminologues RDC – Kasaï Central : l’écrivain Mushikile Beya s’en tient à l’actualité sociale dans ses œuvres Equateur : Congrès national congolais s’apprête d’accueillir le chef de l’Etat à la prochaine conférence des gouverneurs prévue à Mbandaka RDC / Sud-Kivu : lancement officiel du projet d’électrification des 24 villages du territoire de Fizi Equateur : conférence débat en faveur des femmes leaders RDC : La femme doit prendre conscience qu’elle peut faire le jeu politique en 2023, soutient la LINELIT

MORT DE TAMSIR SANÉ : LES AUTEURS SERONT « PUNIS CONFORMÉMENT À LA LOI » (MACKY SALL) 


  1 Août      92        Justice (1324),

   

Dakar, 31 juil (APS) – Le chef de l’Etat a condamné l’assassinat du Commandant de la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Koumpentoum et demandé aux ministres de l’Intérieur et des Forces Armées de « prendre des dispositions afin de retrouver, dans les meilleurs délais », les auteurs de cet acte qui seront « punis conformément à la loi », a appris l’APS.

A l’entame de sa communication en Conseil des ministres, ce mercredi, Macky Sall « a évoqué la question du renforcement de la sécurisation globale et durable du territoire national » et « s’est incliné devant la mémoire de l’Adjudant Major Tamsir Sané », selon le communiqué de la réunion hebdomadaire du gouvernement.

Le Commandant de la Brigade Territoriale de Gendarmerie de Koumpentoum a été lâchement assassiné par des malfaiteurs dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 juillet 2019, lors d’une intervention de sa brigade pour repousser les assaillants du bureau de poste de la localité, rappelle-t-on dans la même source.

Le chef de l’Etat qui « a présenté ses condoléances les plus attristées aux forces de défense et de sécurité, à la gendarmerie nationale, son armée d’origine, à sa famille et à ses proches », a souhaité « prompt rétablissement aux gendarmes blessés et a demandé au ministre des Forces armées d’assurer leur prise en charge médicale et sociale intégrale ».

Le président de la République « a, particulièrement, condamné cet acte ignoble et demandé au ministre de l’Intérieur et au ministre des Forces Armées de prendre des dispositions afin de retrouver, dans les meilleurs délais, les malfaiteurs et criminels qui seront punis conformément à la loi », selon le communiqué.

Macky Sall a en outre, indiqué « l’urgence de renforcer la sécurité sur l’ensemble du territoire national ».

Il a en effet invité le gouvernement à « développer une stratégie spécifique de lutte contre le grand banditisme dans les centres urbains et périurbains » et a demandé aux forces de défense et de sécurité « d’œuvrer en synergie avec les populations pour une maîtrise du renseignement territorial et une efficacité soutenue des actions de sécurisation ».

Le président de la République a aussi demandé au gouvernement en rapport avec l’administration territoriale de « tenir une réunion de concertation sur le pilotage, la mise en œuvre et le suivi-évaluation des actions de sécurisation des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national ».

Macky Sall a également invité le gouvernement à « réfléchir sur l’encadrement de l’exercice et de la modernisation de la sécurité privée au Sénégal ».

Dans la même catégorie