GNA COVID-19: GHS to source more vaccines GNA NYA develops programme framework to encourage youth volunteerism GNA Diasporan Africans in Canada donate to Street Academy APS CORONAVIRUS : 712 NOUVELLES CONTAMINATIONS ET 05 DÉCÈS ANP Niger : Les épreuves écrites de la session 2021 du baccalauréat, prévues pour le 27 juillet, reportées au 4 août prochain ANP Le Niger se dote d’une stratégie nationale de couverture sanitaire universelle pour la période 2021-2030 ACAP Plus de 300.000 doses de vaccin Johnson-Johnson offertes à la RCA ACP Les ministres provinciaux de l’éducation invités à lutter contre les antivaleurs dans leurs entités ACP Sud-Kivu : 153 personnes touchées par la covid-19 en cette troisième vague ACP L’ambassadeur américain Mike Hammer visite le barrage d’Inga

Mozambique: le bilan du cyclone Idai augmente à 217 morts (ministre)


  21 Mars      26        Société (34415),

   

Johannesburg, 21/03/2019 (MAP) – Le cyclone Idai, qui a balayé la semaine dernière le centre du Mozambique, a fait 217 morts dans le pays, selon un bilan annoncé jeudi par le ministre de l’Environnement Celso Correia.
Environ 3.000 personnes ont déjà été secourues et 15.000 autres ont besoin de secours, a dit Correia.
Un précédent bilan officiel faisait état de 84 morts dans ce pays d’Afrique australe.
Le gouvernement mozambicain avait indiqué que près de 350.000 personnes étaient en zones inondées.
«Nous sommes dans une situation extrêmement difficile», avait dit le président mozambicain, Filipe Nyusi, dont le gouvernement avait déclaré un deuil national de trois jours à compter du 20 mars.
Par ailleurs, le bilan humain pourrait s’alourdir. Lundi, le président mozambicain prévenait qu’il «pourrait dépasser le millier de morts». Les secouristes, eux, sont engagés dans une course contre la montre pour sauver des milliers de personnes toujours réfugiées sur des arbres et des toits, depuis le passage du cyclone Idai en Afrique australe.
Selon l’organisation Care, Idai «pourrait être le cyclone le plus meurtrier en Afrique australe» à ce jour.
«Nous parlons d’un désastre majeur», a dit le porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (BCAH), Jens Laerke.
Au Mozambique, l’un des pays les plus pauvres au monde, une surface d’un rayon de 100 km est totalement inondée, selon le ministre de l’Environnement.
Au Mozambique comme au Zimbabwe, de nombreux ponts et routes ont été emportés par les eaux, compliquant les opérations de secours et l’évaluation des besoins. Au moins 200 personnes sont encore portées disparues dans la région, notamment après l’effondrement d’habitations.

Dans la même catégorie