MAP La Côte d’Ivoire n’a « aucun problème » avec ses pays voisins (parti au pouvoir) ACI Congo/Unicef: Francine Ntoumi nommée ambassadrice nationale AGP Guinée: Lancement d’une campagne de traitement gratuit des anomalies visuelles financée par le Royaume d’Arabie Saoudite AGP Guinée: 100 OPJ et autres fonctionnaires de justice reçoivent leur habilitation à Forécariah AGP Guinée : Le barreau décide de boycotter les audiences jusqu’au 31 juillet pour protester contre ce qu’il qualifie ‘’d’arrestations et détentions arbitraires’’ ANG Política/Porta-voz da Coligação PAI Terra Ranka considera que não há condições para a realização de eleições no ano em curso ANG Comunicação Social/CNOI qualifica de “incursão odiosa” contra o Presidente da República a nota de protesto do Sindicato dos Jornalistas Angolanos ACI Turquie/Politique: Le diplomate turc réitère la volonté de son pays à défendre la liberté des citoyens APS Le dialogue sera de mise entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants, selon Moustapha Guirassy AIB Burkina : les jeunes du Nord invités à s’engager sans réserve dans la lutte anti-terroriste.

Naufrage mortel d’un ferry au Gabon : 33 personnes interpellées (procureur)


  17 Mars      24        Monde (2275),

 

Libreville, 17/03/2023 (MAP) – Trente-trois personnes ont été interpellées dans le cadre d’une enquête pénale sur le naufrage mortel d’un petit ferry il y a une semaine au Gabon dont le bilan provisoire s’élève à 21 morts, a annoncé vendredi le procureur de la République.

Au total, 124 des 161 passagers et membres de l’équipage recensés de l’Esther Miracle, un navire mixte de transport de passagers et de fret qui avait coulé le 9 mars en pleine nuit à quelques encablures des côtes gabonaises, avaient été secourus.

Le bilan, toujours provisoire, est resté inchangé depuis trois jours à 21 morts et 16 disparus, selon le gouvernement, alors que les opérations de recherches continuent.

Parmi ces 33 personnes pour « la plupart » en garde à vue, on compte notamment des membres du ministère des transports, de la marine marchande, ainsi que de la compagnie propriétaire du bateau, a précisé le procureur de la République de Libreville, André Patrick Roponat.

La veille, le ministre des Transports gabonais, Brice Paillat, avait remis sa démission au président de la République, Ali Bongo Ondimba, qui l’a acceptée, avait indiqué la présidence dans un communiqué sans référence au naufrage.

Dans la même catégorie