ANP Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage s’enquiert de la situation pastorale dans le Nord-Tahoua AGP Guinée : 172199 candidats affrontent les épreuves du Brevet d’Etudes de Premier Cycle AGP GUINÉE/MÉDIA : DEUX COMMISSAIRES DE LA HAC SUSPENDUS POUR FAUTE LOURDE (COMMUNIQUÉ) AGP Guinée/Tribunal Militaire : 10 ans de prison requis contre le Général SadibaKoulibaly AGP Guinée/Collectivité :Les 356 communes rurale et urbaine du pays dotées en équipements informatiques par l’ANAFIC ANG Telecomunicações/Ministro diz que o projeto do Cabo submarino “Amilcar Cabral” vai reforçar a integração da Guiné Bissau ao mundo global ANG Saúde Pública/”As doações de sangue não satisfazem as necessidades da Guiné-Bissau”, diz Bacar Mané ANP Hadj 2024 : Plus de 3300 invités du Roi dont un journaliste de l’ANP AIP La Journée africaine des frontières, facteur de cohésion sociale (ONG Coginta) AIP Signature d’une convention pour le financement des PME et start-ups

Niamey : 2ème Réunion du comité Stratégique du Programme d’Intervention au Soutien, à la Sécurité et à la Stabilisation du Niger (I3S)


  29 Mars      427        sécurité (499),

 

Niamey, 29 mars (ANP)-Le Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères assurant l’intérim du Premier Ministre, Ouhoumoudou Mahamadou a présidé, ce mercredi 29 mars 2023, la 2e Réunion du Comité Stratégique du Programme d’Intervention au Soutien, à la Sécurité et à la Stabilisation du Niger (I3S).

La réunion s’est déroulée en présence du Président de la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP), de l’ambassadeur, chef de la délégation de l’union Européenne au Niger, et de plusieurs autres invités.

L’objectif de ce programme est de soutenir les efforts du Niger à stabiliser ses frontières nationales et à appuyer les communautés  locales dans la reprise de leurs activités normales.

Dans son Allocution, le Ministre d’Etat, M. Hassoumi Massaoudou a déclaré que ‘’ l’insécurité au Sahel alimente depuis plusieurs années les grands titres de l’actualité dans le monde. Cette région où les communautés vivaient dans une parfaite symbiose, se sont toujours montrées résilientes face aux défis climatiques et aux différents trafics, subissent ces dernières années une autre forme de menace qu’est le terrorisme ‘’.

‘’ L’apparition de cette nouvelle forme de violence a bouleversé les modes de vie traditionnels et poussé des familles, voire des villages à quitter leurs zones de résidence à la recherche d’espaces plus sécurisés ‘’ a-t-il poursuivi.

Selon toujours le Ministre d’Etat ‘’l’ennemi, à travers ses opérations, avait fait des populations civiles une de ses cibles et cherche à créer la terreur en s’adonnant à des intimidations des villageois, des assassinats et la collecte des taxes. Cette situation crée une psychose au sein des villages, des déplacements massifs des populations et un dysfonctionnement des services de l’Etat entraînant des difficultés d’accès aux services sociaux de base’’.

Il a, à cette occasion, rappelé que ‘’ les populations de certaines zones se sont aussi vues privées d’assistance humanitaire à cause des difficultés d’accès liés à l’insécurité et aux défis posés par le terrain’’.

M.  Hassoumi Massaoudou a expliqué ‘’malgré l’état d’urgence décrété par le gouvernement dans plusieurs départements et le soutien sans faille des partenaires, l’insécurité qui affecte tout particulièrement les régions de Tillabéri et de Tahoua est toujours préoccupante’’.

Il a aussi indiqué que ‘’ sous les orientations du Président de la République Mohamed BAZOUM et conformément à l’axe 1 de la Déclaration de Politique Générale, le Gouvernement, fidèle à ses engagements, continuera sans relâche à tout mettre en œuvre pour préserver l’intégrité du territoire national, la bonne marche de l’administration et la quiétude sociale’’.

‘’Le programme multisectoriel intitulé « Intervention au Soutien, à la Sécurité et à la Stabilisation au Niger (135 Niger) » a été décidé par le Niger en concertation avec l’Union Européenne face à la détérioration du contexte sécuritaire et des défis socioéconomiques dans les régions de Tillabéri et Tahoua’’ a souligné le diplomate Nigérien.

Il a, à ce propos, rappelé que ‘’lors de la précédente réunion, il a été question de veiller à une complémentarité et une cohérence des actions menées sur le terrain par les trois composantes dont malheureusement deux d’entre elles clôturent bientôt’’.

‘’La situation sécuritaire des régions d’intervention de ces composantes est encore fragile, les besoins existent toujours, d’où la nécessité d’autres appuis multisectoriels pour les stabiliser davantage’’ a relevé le chef de la diplomatie nigérienne qui a appelé ‘’le Ministère de la Défense Nationale, le Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation et la Haute Autorité à la Consolidation de la Paix (HACP) à capitaliser les leçons apprises et les acquis issus de ces projets’’ et demandé aussi à ‘’l’Union Européenne de plaider en faveur d’autres phases du programme 13S’’.

‘’Il s’agira au cours de cette réunion de passer en revue les recommandations issues du précédent Comité Stratégique et de présenter les résultats clés des trois composantes qui sont en phase de clôture’’ a-t-il fait savoir avant transmettre à Monsieur l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Niger, ‘’les sincères remerciements du Président Mohamed BAZOUM, ainsi que ceux du Gouvernement pour le soutien que l’Union Européenne apporte au Niger dans plusieurs domaines dont celui de la sécurité’’.

En prenant la parole, à cette occasion, le chef de la délégation de l’Union européenne, M. Salvador Francia, s’est dit ‘’très honoré d’être à vos côtés pour la 2e réunion du comité stratégique du programme d’intervention au soutien à la sécurité et à la stabilisation du Niger (I3S Niger) ‘’.

‘’C’est un projet qui s’auto prend et qui totalise 25 millions d’euros mise en œuvre depuis 2020’’ a-t-il indiqué.

Il a également précisé que ‘’c’est un projet arthritique, en approche intégrée qui s’insère aussi dans le cadre plus large comme le P3S’’.

‘’C’est un projet emblématique pour nous Union Européenne car il marque le début d’un engagement concret dans le domaine de la défense’’ a conclu le diplomate européen.

Dans la même catégorie