ANG UEMOA/Ministro da Economia destaca crescimento de 5,75 por cento alcançado pela organização entre 2012/ 2022 ANP La Salle d’Arts Martiaux du Centre Technique de la FENIFOOT baptisée ‘’Dojo d’Abdoul Razak Issoufou Alfaga’’ AGP JO DE PARIS/FOOTBALL : LA GUINÉE JOUE CONTRE LA NOUVELLE ZÉLANDE CE MERCREDI À 15H GMT À NICE ACP Guerre dans l’est : la SADC appelée à s’assurer de l’opérationnalité de ses forces ACP Justice militaire : Corneille Nangaa et ses complices accusés de crimes de guerre ANP Revue du portefeuille des projets de la BM au Niger : les deux parties s’engagent à faciliter la mise en œuvre des projets Inforpress Presidente da República condecora FAO pelo “inestimável contributo” no desenvolvimento de Cabo Verde Inforpress São Vicente: CNAD faz coincidir exposição com data do centenário de Amílcar Cabral Inforpress Maio: Festival de Moreia na vila da Calheta marcado para 17 e 18 de Agosto Inforpress Futsal: Luso-cabo-verdiano Pany Varela a caminho do Al Nassr da Arábia Saudita

Niari/Environnement: Vers la revalorisation des déchets de certains appareils en matériaux réutilisables


  25 Juin      4        Environnement/Eaux/Forêts (6799),

 

Brazzaville, 25 Juin (ACI)-La déléguée du projet d’accélération de la transformation numérique du Congo (Patn), Mme Marie Henriette Tso, a expliqué, récemment à Dolisie, dans le département du Niari, que les déchets d’appareils électroménagers, électroniques et électriques peuvent être revalorisés en matériaux réutilisables.

Mme Tsio a donné ces explications à l’occasion de l’atelier sur la vulgarisation du plan de gestion des déchets, des équipements électroniques et électriques, tenu le 24 juin par le Projet d’accélération et de la transformation numérique  (Patn) dans cette ville, en présence du directeur de cabinet du préfet, M. Marcel Moulongo.

Ce projet, financé par la Banque Mondial, vise la gestion des déchets issus de toutes les activités liées à la mise en œuvre du Patn et s’inscrit dans l’optique de la digitalisation des services administratifs publics du pays, a –t-elle ajouté. Elle précisé que le renforcement du cadre juridique s’impose afin de compléter les textes régissant la loi relative à l’impact environnemental.

Ces déchets une fois collectés, par des partisans auprès des ménages seront conduits pour stockage vers des locaux appropriés avant de les acheminer dans les centres de traitement où ils seront revalorisés en matériaux réutilisables. Ces centres de transformation pourraient se situer à l’étranger, a-t-elle fait savoir.

Pour sa part, le directeur de cabinet du préfet du Niari, a indiqué que dans l’ignorance, la population est restée longtemps exposée aux risques qu’engendrent les déchets issus d’équipements électroniques et électriques.

« Il est temps que nous puissions travailler pour arrêter les dégâts de ces déchets sur notre santé », a –t-il déclaré.

Cet atelier a connu la participation de vingt-deux personnes, représentant la préfecture, le Conseil départemental, les directions départementales, les entreprises privées de connexion, la société civile ainsi que les membres du Patn.

La vulgarisation de ce projet  débuté le 24 juin, se poursuivra jusqu’au 28 juin à Bétou, Ouesso, Oyo, et Pointe- noire. Le Patn a été créé en janvier 2023, rappelle-t-on.

Dans la même catégorie