ACP L’inflation nationale de la semaine du 20 au 25 septembre située à 0,051% au niveau national ACP Des réflexions pour creuser les solutions aux méfaits de la Covid-19 dans les milieux des micros entrepreneures ACP Signature de l’accord d’exploitation du gaz dans la zone d’intérêt commun entre la RDC et l’Angola ACP Le tourisme : un des leviers majeurs de la diversification de l’économie en RDC ACP PDTIE : ouverture officielle de l’atelier sur les activités de la réduction de la pauvreté en RDC et au Cameroun ACP Christophe Mboso plaide pour le soutien aux institutions politiques en RDC ACP Le Président Tshisekedi attache un intérêt particulier à l’agriculture familiale en RDC  GNA Veteran Journalist Gerald Agama passes on GNA Oti Environmental Health Directorate walls up against typhoid   GNA University of Professional Studies to set up Enterprise and Innovative Center

Niger : Des journalistes outillés sur « le Droit International Humanitaire et la protection des Journalistes en période de conflits »


  29 Juillet      22        Droits de l'Homme (481),

   

NIAMEY, 28 Juillet (ANP) – Le Réseau des Journalistes pour le Droits de l’Homme (RJDH) a organisé, ce mercredi 28 juillet 2021 à Niamey, une journée d’échanges sur « le Droit International Humanitaire et la protection des Journalistes en période de conflits ».
Organisée avec l’appui du Comité International de la Croix Rouge (CICR), cette rencontre d’échanges a pour but de mieux faire connaitre le CICR et le mouvement de la Croix-Rouge, de favoriser l’accès à l’information sur le droit humanitaire et l’action du CICR à travers les médias, de contribuer à la collecte, au traitement et à la promotion de l’information humanitaire et d’inviter les journalistes à s’intéresser aux conséquences humanitaires des conflits.
Cette journée, en plus de traiter de la protection des journalistes en période de conflits, devrait également amener les participants à se référer au CICR pour toutes questions concernant le DIH.
A l’ouverture de l’atelier, le président du RJDH, M. Ibrahim Abdou Tikiré, a d’abord voulu rappeler que depuis plusieurs années, le Niger connait une insécurité grandissante due aux effets conjugués des crises malienne à l’Ouest, libyenne au Nord et dans le Bassin du Lac-Tchad au Sud-Est, avant de faire remarquer que « cette situation d’insécurité, jamais connue par les populations auparavant, a non seulement affecté les activités économiques des zones touchées mais également engendré une crise humanitaire et de graves violations des droits humains telles que les pertes en vies humaines, les atteintes à l’intégrité physique, les enlèvements surtout des femmes et des enfants, les viols, les atteintes aux biens publics et privés, etc. ».
Face à ce tableau sombre, a-t-il déclaré, le travail périlleux de recherche, de collecte, de traitement et de diffusion de l’information est certes nécessaire même si « cette quête perpétuelle (…) n’est pas exempte de tout obstacle ou danger ».
Et parce que l’apport du journaliste est essentiel dans la couverture des conflits armés, le président du RJDH a indiqué qu’ils « doivent, autant que faire se peut, posséder une connaissance suffisante de ces règles essentielles que sont les Conventions de Genève de 1949 et leurs Protocoles additionnels, ratifiés pour la plupart par notre pays le Niger ».
Selon lui, prenant en compte le contexte sécuritaire actuel du Niger, « cette rencontre vient à point nommé, en ce qu’elle contribuera, sans nul doute, à renforcer significativement les capacités des médias à offrir aux populations des informations fiables et objectives sur la promotion et la protection des Droits humains au Niger et en particulier les règles du Droit International Humanitaire ».
Quant à la Responsable Communication de la Délégation du CICR au Niger, Mme Kadidia Abdou Djabarma, elle a rappelé les missions assignées au CICR et a promis l’accompagnement de sa structure pour toutes les activités du RJDH liées à la connaissance et à la vulgarisation du Droit International Humanitaire.
Plusieurs thématiques ont été développées lors de cette journée dont, entre autres, « les activités du CICR au Niger », « le DIH et la protection des journalistes », « Soins de santé en danger », « Couverture des conflits armés et autres situations de violence », « CICR et Médias », « Mieux connaître la Croix-Rouge Nigérienne », etc.

Dans la même catégorie