MAP Le Burundi lance un appel à l’aide après des inondations dévastatrices AIB Des autorités militaires de la Côte d’Ivoire souhaitent rencontrer leurs homologues du Burkina Faso APS SENEGAL-INFRASTRUCTURES-CLIMAT / Axes routiers : une prévalence d’érosion d’environ 50%, selon un rapport APS SENEGAL-ROMANIE-FRANCOPHONIE-MEDIAS / Un symposium régional de l’UPF sur les fausses informations s’ouvre ce jeudi à Bucarest APS SENEGAL-MONDE-ECONOMIE / Dakar abrite un atelier international sur les achats publics durables, à partir de lundi APS SENEGAL-FOOTBALL-AMBITIONS / Cheikhou Kouyaté n’envisage pas d’arrêter avec la sélection nationale APS SENEGAL-ANGLETERRE-FOOTBALL / Nottingham Forest : Kouyaté décidé à rebondir AIB Burkina : Le Parlement ratifie un prêt chinois de 30 milliards FCFA pour la réalisation de la centrale solaire de Donsin APS SENEGAL-FRANCE-AGRICULTURE / Saint-Louis : une convention de partenariat signé pour doter la SAED d’outils d’aide à la décision APS SENEGAL-MAURITANIE-VISITE / Le président Bassirou Diomaye Faye a choisi la Mauritanie pour sa première sortie à l’étranger

Niger : Dissémination ce lundi 06 juin du rapport pays 2019 du Dispositif National de mise en œuvre de l’ITIE


  6 Juin      94        Economie (20921), Industrie (257),

 

Niamey, 05 Juin (ANP)-Le Dispositif National de mise en œuvre de l’initiative pour la transparence des industries extractives au Niger (DN/ITIE) procédera à la dissémination de son rapport Pays 2019, ce lundi 06 juin 2022 au centre international de conférence Mahatma Ghandi de Niamey, sous le haut patronage du Premier Ministre, Ouhoumoudou Mahamadou.

L’objectif de ce rapport ITIE est de renforcer la compréhension du niveau de la contribution des industries extractives au développement économique et social du Niger en vue d’améliorer la transparence et la bonne gouvernance dans toutes les composantes de la chaîne de valeur.

Les revenus générés par les industries extractives ont totalisé 80 milliards de FCFA pour l’année 2019, peut –t-on lire dans le document dont une copie est parvenue à l’ANP.

L’ITIE exige la publication des rapports ITIE exhaustifs, incluant la divulgation complète des revenus de l’Etat issus des Industries extractives, ainsi que la divulgation de tous les paiements significatifs versés au gouvernement par les entreprises pétrolières, gazières et minières.

« L’initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITE) est une initiative volontaire qui vise à renforcer, dans les pays riches en ressources pétrolières, gazières et minières, la bonne gouvernance des revenus publics but de leur extraction », rapporte le document qui rappelle par ailleurs que « le Niger est devenu un pays candidat à I’ITIE pour la première fois en 2007 et a été déclaré pays conforme à l’ITIE en mars 2011 ».

Selon ce rapport, le pays a mis en œuvre l’ITIE pendant 10 ans, produisant des rapports ITIE couvrant les exercices de 2005 et 2014. Bien que le Niger ait joué un rôle important dans le développement de la norme ME, le pays s’est retiré du processus de l’ITIE en octobre 2017.

En janvier 2019, le Gouvernement nigérien a annoncé qu’il avait l’intention de reprendre sa place au sein de l’ITE et de jouer pleinement, et de manière responsable, comme l’a toujours fait dans la gouvernance des industries d’extraction. En octobre 2019, le gouvernement a soumis sa candidature au Conseil d’Administration de l’ITE pour y rejoindre. Sa candidature a été approuvée en février 2020, faisant du Niger le 53 pays à mettre en œuvre la Norme ITIE, et le 25 en Afrique.

La prochaine validation par rapport à la Norme ITIE 2019 commencera le 1er octobre 2022, annonce–t-on.

Dans la même catégorie